"Le président Alassane Ouattara a décidé de donner le pavillon présidentiel pour accueillir M. Laurent Gbagbo et a autorisé que nous installions dans la cour du pavillon des bâches pour accueillir les notalibilités", a dit M. Assoa Adou, secrétaire général d'une frange du Front populaire ivoirien (FPI, opposition), parti fondé par l'ex-président, remerciant M. Ouattara pour ce geste.  

La Chambre d'appel de la Cour pénale internationale (CPI) a confirmé le 31 mars 2021 la décision d'acquittement de M. Gbagbo et son co-accusé Charles Blé Goudé, dans l'Affaire de crimes contre l'humanité perpétrés lors la crise postélectorale ivoirienne de 2010-2011.

Après la délivrance de son passeport diplomatique et ordinaire, le 4 décembre 2020, M. Laurent Gbagbo a décidé de rentrer dans son pays. Annoncé pour mi-mars 2021, il a dû reporter son retour en raison des obsèques du Premier ministre défunt Hamed Bakayoko.  

Pour son accueil, "on nous a dit en catimini, ensuite on a dit pas de bruit", a fait savoir M. Assoa Adou, avant d'ajouter que "les discussions se poursuivent pour faire avancer l'ensemble des décisions du dossier". 

"Aujourd'hui, je confirme solennellement que M. Laurent Gbagbo arrivera à Abidjan le jeudi 17 juin 2021 par vol régulier en provenance de Bruxelles à 15h45  (GMT, heure locale) à l'aéroport d'Abidjan", a précisé M. Assoa Adou.

Quand "M. Ouattara vous dit d'ouvrir le pavillon présidentiel,  c'est-à-dire vous tous, alignez vous sur ma position", a commenté M. Assoa Adou, avant de déclarer "pour moi, ça me suffit (...), alors qu'avant on a dit il ne faudrait pas que quelqu'un vienne ici". 

Le "miraculé arrive en Côte d'Ivoire, il appartient aux Ivoiriens de l'accueillir dans la joie", a-t-il renchéri, indiquant que M. Gbagbo "ira s'incliner sur la tombe de sa mère", décédée pendant sa détention à la prison de Scheveningen. 

M. Assoa Adou a également relevé que le compte de M. Gbagbo "est encore bloqué", mais "le gouvernement a assuré que ce compte sera débloqué et qu' à la fin de ce mois, il aura sa rente viagère".

AP/ls/APA