‘’On débute comme tout établissement de soins, tout doucement. On n’est satisfait de la fréquentation qui augmente chaque jour un peu plus’’, a indiqué la Directrice médicale, soulignant qu’’’on a une exigence de soins de très haut niveau (…)’’.

‘’Il s’agit du  niveau 3 de la pyramide sanitaire avec un équipement de pointe (…)’’, a-t-elle ajouté. A propos du statut de cet hôpital, Da Silva Anoma a expliqué qu’il s’agit d’un ‘’hôpital privé’’ avec un ‘’modèle économique très particulier’’.

‘’Il s’agit d’un hôpital privé  fait sur des capitaux privés à 100 % mais avec une mission de service public, à but non lucratif’’, a-t-elle précisé, ajoutant que ‘’l’Etat a donné le personnel de soins’’. L’Etat apporte également une subvention annuelle de 1, 2 milliard FCFA.

L'hôpital mère-enfant (HME) de Bingerville a été inauguré le vendredi 16 mars dernier par le chef de l’Etat ivoirien, Alassane Ouattara.

Cet hôpital qui a coûté 25 milliards FCFA est le premier du genre dans le pays et en Afrique de l'ouest avec  pour objectif d'améliorer l'offre de santé pour le couple mère-enfant. Ce projet est réalisé par la Fondation Children of Africa de la Première dame ivoirienne, Dominique Ouattara, de concert avec ses partenaires.

SY/ls/APA