Il s’agit de l’ « Opération Ramadan » déroulée chaque année par le gouvernement dans les quartiers populaires de Nouakchott, la capitale. L’objectif est d’aider les populations les plus vulnérables pour qu’elles puissent se procurer les denrées de première nécessité pendant le mois du jeûne.

En Mauritanie, ce mois de privation est souvent synonyme de flambée plus ou moins aigue des prix en raison des spéculations provoquées par la forte hausse de la demande. Le sucre, le riz, l’huile de table, le lait en poudre, les pâtes alimentaires, les dattes et les légumes, notamment les pommes de terre et les oignons sont entre autres les produits les plus concernés par ce phénomène.

Selon les autorités mauritaniennes, l’opération Ramadan bénéficiera au total à 3400 familles qui pourront s’approvisionner quotidiennement auprès d’une douzaine de points de vente éparpillés dans les différents quartiers ciblés.


MM/id/te/APA