à l'instant

    • Mali : mort d’un magistrat enlevé depuis 2017

      APA-Bamako (Mali) De notre correspondant : Alou Diawara - — Le président du tribunal de Niono dans le centre du Mali, enlevé en 2017 par des présumés djihadistes, est mort, a-t-on appris auprès de responsables d’un syndicat des magistrats.

    • Présidentielle sénégalaise : l'OIF déploie une mission d’informat...

      APA-Dakar (Sénégal) Par Ibrahima Dione - — L’Organisation internationale de la Francophonie (OIF), dans un communiqué reçu mercredi à APA, annonce que sa Secrétaire générale, Louise Mushikiwabo, a dépêché une mission d’info...

    • Menu diversifié en couverture des journaux camerounais

      APA-Yaoundé (Cameroun) De notre correspondant : Félix Cyriaque Ebolé Bola – — De la politique à la crise anglophone en passant par l’économie, le football et la gouvernance, le menu des journaux camerounais parus mercredi se conjugue en mode diversité.

    Côte d’Ivoire-Incendie

    Côte d’Ivoire: 6 personnes meurent calcinées dans l’incendie d’un maquis à Attécoubé

    APA-Abidjan (Côte d’Ivoire)

    Six personnes dont quatre filles et deux garçons ont trouvé la mort dans la nuit de dimanche à lundi dans l’incendie d’un maquis situé dans la commune d’Attécoubé, au Centre-Ouest d’Abidjan.

    Cinq  employés du maquis ‘’Leaders’’ et un visiteur, ami au propriétaire ont trouvé la mort, alors qu’ils dormaient au sein de ce maquis, situé dans le village Djené Ecaré d’Attécoubé.

    ‘’Notre village est endeuillé avec six personnes mortes calcinées. C’est triste et dommage’’, a déclaré à APA  Honoré Adjé, Chef du village Djéné Ecaré d’Attécoubé.

    Sabas Gnimiouli, Chef de cabinet du maire d’Attécoubé  trouvé sur les lieux du drame, a exprimé la compassion du premier magistrat de la commune d’Attécoubé qui était lui-même présent sur les lieux quelques heures après la survenue du drame. Selon lui, les enquêtes sont ouvertes pour situer les causes de l’incendie.

     ‘’Les enquêtes sont ouvertes pour déterminer les causes de l’incendie. Pour l’heure, nous pensons que c’est dû à un court-circuit. Les occupants n’ont pas pu quitter et ont été calcinés. Nous dénombrons à cette heure six corps’’ a-t-il précisé en fin de matinée.

    Selon un habitant du quartier interrogé sur place par APA, aux environs de 2h00 du matin,  il y avait eu des baisses de tension au niveau de l’électricité.

    ‘’Aux environs de 2h00 du matin, il y avait des baisses de tension. La lumière partait et revenait, ça faisait comme des jeux de lumière. Je me suis levé pour débrancher ma télévision et mon ventilateur avant de m’endormir’’, a-t-il expliqué.

    ‘’Quelques minutes après, j’ai été interpellé par les cris des voisins appelant à l’aide  (…) Personne ne pouvait intervenir en ce moment où le feu envahissait le maquis parce que proche du poteau électrique, les câbles du poteau ont commencé à bruler’’, a conclu ce témoin oculaire.

    MC/ls/APA

    Réagir à cet article