Côte d’Ivoire-Santé

Côte d'Ivoire: l'Etat "finance" un deuxième institut de cardiologie à Bouaké, dans le centre du pays (officiel)

APA-Abidjan (Côte d'Ivoire)-

L'Etat de Côte d'Ivoire "finance" un deuxième institut de cardiologie à Bouaké, la métropole du centre ivoirien, a annoncé mardi l''inspecteur général de la Santé, Ekissi Ablé, lors de la célébration de la 12e journée mondiale du coeur, à l'espace Inch'Allah à Koumassi, une commune dans le Sud d'Abidjan.

Selon l'inspecteur général de la santé, Ekissi Ablé, représentant le ministre de la Santé et de l'hygiène publique, une projection de 23 millions de nouveaux cas de maladies cardio-vasculaires est estimée pour 2030 dans le monde.

Ce deuxième institut de cardiologie, outre celui d'Abidjan devrait permettre de prévenir les maladies cardio-vasculaires. La Côte d'Ivoire veut déjà se doter d'infrastructures médicales pour faire face aux AVC qui handicapent nombre de personnes dans le pays.

Cette édition de la journée mondiale du cœur se déroule dans un contexte marqué par la Covid-19. Le thème retenu est : la pandémie de Covid-19, les maladies du cœur et les AVC (Accidents cardio-vasculaires).

Le représentant résident de l'OMS, Jean-Marie Yaméogo, a fait savoir qu'une récente étude de l'organisation menée en mai 2020 dans 155 pays, ressort que la pandémie a affecté davantage les pays à faibles revenus.

L'offre des services de santé, dira-t-il, a été "partiellement ou complètement perturbée dans de nombreux pays à cause de la Covid-19". En outre, dans 53% des pays enquêtés, les services de traitement de l'hypertension sont en partie ou totalement affectés.

Dans 49% des pays, ce sont les services de traitement du diabète et de ses complications qui ont été touchés et dans 42% des États, les services de traitement anticancéreux contre 31% pour les services d'urgences cardiovasculaires, a-t-il poursuivi.

Nestlé Côte d'Ivoire, une firme agroalimentaire, partenaire de cette journée a dressé des stands pour conseiller les populations sur les risques de maladies liés aux AVC. Elle vient de mettre sur le marché ivoirien Maggi tablette Light, un bouillon culinaire, réduit de son taux de sel, et intégrant une solution de régulation de la tension artérielle. 

 "On a réduit le taux de sodium et substitué une partie de cette baisse de chlorure de sodium par du chlorure de potassium, et les deux mis ensemble, font une très bonne combinaison pour réguler la tension artérielle", a dit à la presse Rosine Kouassi, responsable de la marque.

Ce nouveau bouillon, mis en vente depuis fin août 2020, comprend "15% de sel en moins", a indiqué Mme Rosine Kouassi, en marge de la célébration de cette 12e Journée mondiale du cœur, tenue mardi à l'espace Inch'Allah, à Kouamassi, dans le Sud d'Abidjan. 

"C'est une très bonne association", le chlorure de sodium et de potassium, a rassuré Mme Rosine Kouassi, soutenant que ce bouillon garde "le même bon goût de Maggi tablette" en termes de saveur, et en outre "on gagne en termes de nutrition et de santé".

"Pour ceux qui cherchent à réduire leur consommation de sel, c'est le même goût Maggi", a renchéri le directeur général de Nestlé Côte d'Ivoire Thomas Caso, ajoutant "on a fait beaucoup de recherches pour réduire le taux de sel avec les mêmes produits naturels qu'on connaît".

L'Organisation mondiale de la santé estime que plus de 17,3 millions de personnes sont décédées en 2008 de maladies cardio-vasculaires, telles que les AVC et les quatre-cinquième (4/5) de ces décès surviennent dans les pays à revenus faibles.

La célébration de cette journée a été soutenue par des partenaires, entre autres la Fondation Didier Drogba, l'Institut de cardiologie d'Abidjan et Nestlé Côte d'Ivoire. Grâce à leurs appuis, des populations ont bénéficié de dépistages gratuits de la tension et de la glycémie.

AP/ls/APA

Réagir à cet article