Zimbabwe-Santé-Humeur

Des médecins zimbabwéens demandent la libération de leur collègue enlevé

APA-Harare (Zimbabwe)

Des médecins zimbabwéens en grève ont présenté, lundi, une requête au président Emmerson Mnangagwa dans laquelle ils demandent la libération de leur collègue enlevé par des agents de sécurité ce week-end.

Le président de l’Association des médecins hospitaliers du Zimbabwe (ZHDA), Peter Magombeyi a disparu samedi soir, avec ses collègues, alléguant qu’il avait été enlevé par des agents de sécurité non identifiés.

Les centaines de membres de la ZHDA qui manifestaient, dont certains portaient des pancartes, ont été empêchés par la police de marcher vers les bureaux de Mnangagwa dans le centre de Harare.

Seuls leurs représentants ont été autorisés à passer par la police et ont remis la pétition aux fonctionnaires du bureau de Mnangagwa.

Magombeyi a été le principal organisateur d’une grève continue des médecins des hôpitaux publics qui réclament la revalorisation des salaires, en invoquant la hausse du coût de la vie.

La grève des médecins a paralysé le système de santé zimbabwéen, la plupart des hôpitaux publics ne prenant en charge que les patients atteints de maladies graves.


JN/lb/te/APA

Réagir à cet article