à l'instant

    Congo-Justice-Humeur

    Gréve de trois jours des avocats de Brazzaville

    APA-Brazzaville (Congo) -

    Les avocats du Barreau de Brazzaville, dans une déclaration rendue publique, ont annoncé qu’ils suspendaient à partir de ce mardi et pour trois jours leurs activités professionnelles devant les greffes et les juridictions en vue de contester la garde à vue de leur collègue, Me Ludovic Désiré Essou.

    Ce dernier a été interpellé pour avoir été l’une des dernières personnes à avoir rencontré peu avant sa mort le colonel Marcel N’Tsourou dont il était l’un des avocats.

    «Les avocats du Barreau de Brazzaville qui se sont réunis en assemblée générale le 20 février, suite à l’interpellation et la garde à vue de leur collègue Ludovic Désiré Essou suite au décès du colonel Marcel N’Tsourou ont décrété une grève de trois jusqu’à la libération de leur collègue», souligne la déclaration.

    Elle ajoute : « les avocats déplorent que cette interpellation car cette mise à garde à vue de leur collègue s’est faite en violation de l’article 53 alinéa 4 de la loi N° 026-92 du 20 août 1992 portant organisation de la profession des avocats au Congo.»

    Eu égard à cette violation, indique cette déclaration : « les avocats du Barreau de Brazzaville qui se disent préoccupés des intérêts de leur collègue et de ceux de l’exercice de la profession d’avocat au Congo dénoncent le non-respect de la procédure ayant abouti à l’interpellation de Me Ludovic Désiré Essou»

    Ils exhortent le parquet de Brazzaville à se porter garant des droits et libertés et à la gendarmerie au respect de la loi en exigeant la libération
    sans condition de Me Ludovic Désiré Essou.



    LCM/cat/APA

    Réagir à cet article