à l'instant

    Afrique-Développement-Forum

    L’Afrique face aux challenges du développement durable

    APA-Addis-Abeba (Ethiopie)

    Décidément, la trajectoire du développement durable en Afrique devrait indubitablement reposer sur l’impératif de garantir une croissance inclusive et durable, éliminer la pauvreté et promouvoir la prospérité pour tout citoyen africain.

    Une mission qui n’est du tout sans embûches si l’on se rend compte des difficultés que rencontrent la plupart des pays africains foncièrement plongés dans la pauvreté : Plus de 70 % de leurs populations vivent au seuil de la pauvreté, 80% des revenus de leurs populations proviennent de l'agriculture, les balances de paiement sont largement déficitaires en plus d’un très fort taux d'endettement dont le remboursement par année est d'environ 5,3 milliards de dollars.

    C’est ainsi que le 3ème Forum régional africain sur le développement durable, qui a ouvert ses travaux jeudi à Addis-Abeba, a bien voulu faire de la thématique de la croissance inclusive et durable son cheval de bataille en s’inscrivant sur la même longueur d’ondes du prochain Forum politique de haut niveau prévu à New York du 17 au 19 juillet prochain sous le thème « éliminer la pauvreté et promouvoir la prospérité dans un monde en mutation ».

    Certes, l’Afrique demeure la couveuse de tous les espoirs et la terre propice à toutes les réalisations, malgré tous les défis à affronter. Une réalité qui pousse les pays africains à croire en leurs potentialités et en leurs capacités à relever les défis du développement. L’Afrique a donc vocation à bénéficier de toutes les potentialités dont elle regorge, sans pour autant vivre en autarcie.

    Nombreux sont les messages clés qui seront directement envoyés par les participants à ce Forum qui a entrepris d’examiner avec profondeur la mise en œuvre du groupe d’objectifs de développement durable soumis au Forum politique de haut niveau sur le développement durable de 2017.

    L’élimination de la pauvreté et la promotion de la prospérité en Afrique dépendent en large mesure de la promotion d’une croissance inclusive et durable. La réalisation de l’égalité des sexes et de l’autonomisation des femmes ainsi que la pise en charge des jeunes dans la planification et la mise en œuvre du développement apparaissent comme des facteurs cruciaux de l’inclusion dans la région.

    Inévitablement, l’élimination de la pauvreté et la promotion de la prospérité sont compromises par l’évolution constante du monde. Les facteurs notables à prendre en charge dans les efforts d’éradication de la pauvreté et de promotion du bien-être en Afrique sont, entre autres, la dynamique des populations notamment la rapidité de la croissance démographique, les changements climatiques et le manque de ressources créé par l’épuisement des ressources naturelles et la dégradation de l’environnement, notamment la pollution.

    Pour restructurer leurs économies et réaliser une croissance soutenue, les pays africains ont défini comme axes prioritaires pour les investissements nationaux et étrangers des domaines tels que la transformation de l’agriculture, la construction des infrastructures résilientes, l’industrialisation, l’innovation ou encore la gestion durable des ressources naturelles, y compris les ressources marines.

    Ces domaines correspondent aux six objectifs de développement durable soumis à l’examen par le Forum politique de haut niveau à New York. Il s’agit, précisément, d’éliminer la pauvreté sous toutes ses formes en Afrique, d’éliminer la faim et assurer la sécurité alimentaire sur le continent et de garantir une vie saine et promouvoir le bien-être de tous.

    D’autres domaines sont également prévus dans cet agenda hyper plein à savoir la nécessité de bâtir une infrastructure résiliente, de promouvoir une industrialisation durable et enfin de conserver et exploiter de manière durable les océans, les mers et les ressources maritimes aux fins du développement.

    HA/APA

    Réagir à cet article