Côte d’Ivoire-Presse-Revue

Les sujets de justice dominent la Une des journaux ivoiriens

APA-Abidjan (Côte d’Ivoire)

Les sujets de justice dominent la Une des journaux quotidiens ivoiriens parus, jeudi, sur l’ensemble du territoire national.

«Municipales à Grand Bassam et Port-Bouët : la chambre  administrative confirme la victoire des listes Moulot et Emmou», informe  le journal gouvernemental Fraternité Matin. «La Cour suprême tranche et  confirme Moulot et Emmou» respectivement à Bassam et à Port-Bouët,  reprend La Gazette à côté de Le Mandat qui ouvre ses colonnes au tout  nouveau maire de la cité balnéaire de Bassam pour ses premiers mots. 

Ce  qui fait dire à Le Temps que la Cour suprême coupe la poire en 2 en  offrant Bassam au Rassemblement des Houphouëtistes pour la démocratie et  la paix (RHDP, coalition au pouvoir) et Port-Bouët au Parti  démocratique de Côte d’Ivoire (PDCI-RDA, ex-allié du pouvoir). 

S’intéressant  pour sa part de plus près à la situation de la cité balnéaire, Le  Sursaut croit savoir «comment les faux témoins des saccages des bureaux  de vote ont coulé le maire sortant Phillipe Ezaley». 

Poursuivant  dans la même rubrique, Le Jour Plus ouvre une lucarne sur l’affaire : «  Immixtion de l’Exécutif dans les affaires judiciaires » en donnant la  parole au garde des sceaux, Sansan Kambilé pour faire des éclairages sur  cette situation. 

Le ministre de la justice  fait une mise au point sur l’affaire : « Pression sur les magistrats »,  affiche de son côté Le Patriote quand Le Mandat parle de réponse de M.  Kambilé aux magistrats.

La justice  internationale avec le procès conjoint de Gbagbo et Blé Goudé occupe  également une place de choix à la Une des journaux ivoiriens. 

CPI  : après l’acquittement de Gbagbo et Blé Goudé, la représentante des  victimes ruine les espoirs des pro-Gbagbo, titre à ce sujet Le Mandat. «  L’acquittement de Gbagbo et Blé Goudé n’est pas définitif », rapporte  Le Patriote en attribuant ces propos à l’avocate des victimes, Paolina  Massidda. 

« Les assurances données par Gbagbo  et Blé Goudé ne sont pas suffisantes » et « la réconciliation doit  passer par la justice », poursuit Me Massidda en couverture de Le Jour  Plus, là où sur le même sujet, Le Temps affirme que l’avocate  internationale accuse la CPI sur les choix des victimes à ce procès.

«Que  justice soit donc rendue aux victimes de Duekoué et Nahibly», fait  remarquer ce journal proche de l’opposition. Ce qui fait écrire à  L’Expression que les choses se compliquent encore pour Gbagbo et Blé  Goudé. « Gbagbo est la dernière erreur judiciaire de la CPI », rétorque  pour sa part Le Quotidien d’Abidjan qui cite une télévision européenne.

CK/hs/ls/APA

Réagir à cet article