Chers visiteurs, si vous ne retrouvez pas certaines données sachez que le site est toujours en cours de Migration, merci de votre compréhension.

Burkina Faso-Armée-Sécurisation

Lutte contre le terrorisme : vaste opération de ratissage dans le Sahel burkinabè

APA-Ouagadougou (Burkina Faso) -

L’armée burkinabé, soutenue par un détachement de soldats français de la force Barkhane, à l’aide d’hélicoptères, a entamé une vaste opération de ratissage dans le Sahel, notamment dans la province du Soum, près de la frontière Mali-Burkina Faso, a-t-on appris samedi, de source sécuritaire.

Selon cette source, l’opération, débutée en début de semaine, vise à démanteler les bases des groupes terroristes Ansaroul Islam, de Maalam Ibrahim Dicko, un prédicateur islamiste burkinabè qui depuis sa retraite au Mali, a revendiqué plusieurs attentats ayant eu lieu dans son pays.

L’information a été livrée d’abord par le confrère malien Nord-Sud Journal selon qui «les soldats burkinabè et français fouillent les villages de la province du Soum, maison par maison, village après village et se dirigent vers la forêt de Fhero, le sanctuaire des djihadistes peulhs de Malam Ibrahim Dicko».

La forêt de Fhero est située à la frontière entre le Burkina Faso et le Mali, formée d’arbres touffus et très denses.

Selon Nord-Sud Journal, ils sont entre 150 et 200 combattants djihadistes dans cette forêt dont les entrées sont minées par des «spécialistes des embuscades complexes dans des endroits stratégiques de la forêt».

La zone située dans la région du Sahel du Burkina Faso, frontalière avec le Mali, est depuis 2015, est le lieu de plusieurs attaques terroristes dont certaines n’ont pas encore été revendiquées.

La plus meurtrière pour l’armée burkinabè est celle ayant coûté la vie à douze soldats, lorsqu’une quarantaine d’assaillants ont attaqué, au petit matin du 16 décembre 2016, le poste militaire de Nassoumbou, localité située à 45 kilomètres au Nord de Djibo et à une trentaine de kilomètres de la frontière malienne.


ALK/cat/APA

Réagir à cet article