à l'instant

    Niger Santé

    Niger : Le gouvernement vise un taux de prévalence contraceptive de 50% d’ici 2020

    APA-Niamey (Niger)

    Le gouvernement nigérien ambitionne d’atteindre un taux de prévalence contraceptive de 50% à l’horizon 2020, a révélé la ministre de la Population, Kaffa Rékiatou Christelle Jackou, à l’occasion de la Journée mondiale de la population.

    Dans le message qu’elle a livré à l’occasion de cette journée qui a pour thème cette année : « Planification familiale : autonomiser les personnes, développer les nations », la ministre de la Population a indiqué que malgré les efforts fournis par le gouvernement et ses partenaires au développement, la situation de la planification
    familiale demeure encore une préoccupation majeure.

    En effet, poursuit-elle, selon l’Enquête Démographique et de Santé réalisée en 2012, « le niveau d’utilisation de la contraception moderne a connu une légère augmentation de 5% à 12% en 2012 ».


    Toutefois, précise-t-elle, « seulement 14% des femmes en union utilisent une méthode de contraception, dont 12% de méthodes modernes et 2% de méthodes traditionnelles ».


    L’analyse de ces statistiques a démontré, selon elle, « que cette situation résulte principalement des problèmes liés à l’accès à l’information et aux services de santé de la reproduction en général et à la planification familiale en particulier ».

    Parmi les avancées enregistrées dans la recherche de cet objectif, la ministre a notamment noté l’adoption d’une loi sur la santé de la reproduction qui favorise l’accès aux services de la santé de la reproduction.

     Elle a aussi cité l’élaboration de deux plans de développement sanitaire pour la période de 2005-2010 et 2011-2015, et la confection d’un Plan stratégique de sécurisation




    SA/of/APA

    Réagir à cet article