Nigeria-Kano-Emir-Destitution

Nigeria : l’émir de Kano perd son trône

APA-Dakar (Sénégal) Par Ibrahima Dione

Sanusi Lamido Sanusi, l’émir de Kano coupable d’ « insubordination et (de) manque de respect envers le pouvoir politique et religieux », a été destitué ce lundi par le gouverneur de cet Etat.

« Le Conseil exécutif de Kano a donné son accord à l’unanimité pour détrôner l’émir Muhammadu Sanusi II et le relever de ses fonctions », annonce un communiqué signé d’Alhaji Usman Alhaji, le porte-parole du gouvernement de cet Etat situé à 420 km au nord d’Abuja, la capitale du Nigeria.

Le tort de Sanusi Lamido Sanusi est son refus de prendre part à des réunions avec le gouverneur Abdullahi Umar Ganduje sans fournir une « justification légale ». L’ancien gouverneur de la Banque centrale, aussitôt après sa destitution, a été conduit manu militari dans l’Etat voisin de Nasawara « où il restera en exil », selon une source gouvernementale citée par l’Agence France Presse (AFP).

La chute du très influent chef traditionnel est le dernier épisode d’un conflit qui l’oppose au pouvoir politique. Abdullahi Umar Ganduje, le gouverneur de Kano, par ailleurs membre du Congrès des progressistes (APC, parti au pouvoir), reproche notamment à Sanusi Lamido Sanusi d’avoir soutenu l’opposition aux élections de février 2019.

Pour l’affaiblir, les autorités politiques avaient profité de son voyage, en mai dernier, à La Mecque pour diviser l’émirat en quatre territoires. En outre, Sanusi Lamido Sanusi faisait régulièrement l’objet d’accusations de détournements de fonds ou d’appropriation de terres.

ID/te/APA

Réagir à cet article