Côte d’Ivoire-UEMOA

Ouverture à Abidjan d’un séminaire du Réseau Think Tank UEMOA

APA-Abidjan (Côte d’Ivoire)

Un séminaire couplé de promotion et de renforcement des compétences du Réseau Think Tank de l’Union économique et monétaire ouest-africaine (RTT-UEMOA) s’est ouvert, lundi à Abidjan, la capitale économique ivoirienne.

Ce séminaire se tient en séances plénières durant cinq jours avec la participation des  chercheurs dont les travaux auront été retenus, des personnes ressources, des étudiants et des représentants de la Commission de l’UEMOA.

Il vise à permettre aux doctorants et chercheurs des différents centres de recherche affiliés au RTT- UEMOA, de renforcer leur capacité et de valoriser leurs travaux de recherche par la présentation d’article.

« Les thèmes choisis à savoir, l’employabilité des jeunes et des femmes en milieu rural dans le Sahel, la réflexion sur l’avenir du Franc CFA, l’insécurité, l’instabilité et le retour à la paix au Sahel répondent parfaitement aux préoccupations de nos Etats à l’heure actuelle » a souligné à l’ouverture des travaux Pr Simplice Dion, Directeur de cabinet adjoint du ministère ivoirien de l’enseignement supérieur et de la recherche scientifique.

Poursuivant, il a adressé ses félicitations aux chercheurs dont les travaux ont été retenus sur les thématiques qui meubleront les travaux.  « Ces documents de qualité permettront sans doute d’éclairer les décisions qui seront prises par nos plus hautes autorités et contribueront ainsi grandement à la recherche de solutions aux problèmes que connaît l’UEMOA », a jouté Pr Dion.  

Dans le même élan, le Représentant résident de la Commission de l’UEMOA à Abidjan, Gustave Diasso et le président du Comité exécutif du RTT, Dr Cheikh Oumar Ba ont relevé les défis auxquels le continent est confronté.

« L’Afrique en général et notre Union en particulier font face à un défis extrêmement important, celui de la vulgarisation massive des recherches conduites dans les pays développés », a dit M. Diasso.

Pour lui, qu’il s’agisse du défis sécuritaire auquel nos Etats sont confrontés, de la monnaie unique issue de la volonté des Chefs d’Etat et de gouvernement en Afrique de l’Ouest ou encore du risque majeur que constitue le chômage des jeunes dans la région du Sahel, « les plus hautes autorités sont en attente de pistes de solution de la part de la communauté des chercheurs ».

Le Réseau Think Tank UEMOA, créé en 2016, a pour objectif principal de favoriser la collaboration, l’échange entre les institutions de recherche de l’espace UEMOA, la production, l’assimilation et la mise en commun des connaissances sur des problématiques communautaires ainsi que la mutualisation des efforts afin d’aider à la prise de décision de la Commission de l’UEMOA.

Dans le but d’avoir un réseau à l’échelle communautaire et d’étendre sa base de chercheurs, les institutions de recherche de la Guinée Bissau ont rejoint le RTT-UEMOA depuis mars 2018.

Le RTT-UEMOA compte une trentaine de centres et institutions de recherche de l’espace UEMOA. Le Plan stratégique du Réseau met l’accent sur les renforcements des capacités des membres du Réseau ainsi que sur la valorisation des résultats de leurs travaux de recherche.

LS/APA

Réagir à cet article