à l'instant

    • La peste équine déclarée au Tchad

      APA-N'Djamena (Tchad) De notre correspondant Adam Hassane Deyé — Le ministre de l’Elevage et des Productions Animales, Gayang Souaré a fait état de la mortalité massive des ânes et des chevaux enregistrée dans certaines provinces depuis quelques...

    • Cameroun : Vers une suspension d’un financement de 73 milliards d...

      APA – Douala (Cameroun) De correspondant: Mbog Achille — La France à travers le Contrat développement-désendettement (CD2) pourrait suspendre sa participation dans le projet de drainage des eaux de la ville de Douala à hauteur de 73 mill...

    • Plus de 3.000 coureurs au Marathon international de Nouadhibou

      APA-Nouakchott (Mauritanie) De notre correspondent : Mohamed Moctar — Plus de 3.000 coureurs ont pris part à la 9e édition du au Marathon international de Nouadhibou lancé dimanche dans la capitale économique mauritanienne, a appris APA de sources sp...

    Cameroun-Gouvernance

    Cameroun : la Commission anti-corruption épingle le ministère des Marchés publics (rapport)

    APA – Douala (Cameroun) De notre correspondant Mbog Achille -

    Le ministère des marchés publics (MINMAP) est l’administration publique la plus corrompue du Cameroun, indique la Commission nationale anti-corruption (CONAC) dans son rapport 2017 sur l’état de la corruption reçu mercredi à APA.

    Ce département ministériel, à travers ses services centraux et déconcentrés, occupe le premier rang de l’indice de perception de la corruption au Cameroun avec une moyenne de 7,77 sur 10, précise le rapport d’après qui  « le secteur des marchés publics est celui où l’on registre le plus les actes de corruption au Cameroun ».

    Dans le classement des administrations publiques les plus corrompues, le ministère en charge des Marchés publics est talonné par les services centraux du ministère des Finances (MINFI), dont dépendent la Direction générale des impôts (DGI), la Direction générale de douanes (DGD), la Direction générale du Budget (DGB) ainsi que la Direction générale du trésor et de la coopération monétaire (DGTCM).

    Outre ces deux administrations, le top 5 des services publics les plus corrompus au Cameroun est complété par les juridictions du ministère de la Justice, le corps de la gendarmerie nationale du ministère de la Défense ainsi que le ministère des Transports.

    En revanche, avec des notes respectives de 0,50 sur 10 et 00 sur 10, la CONAC et les Services de la Primature sont les moins corrompus au Cameroun, relève le rapport.

    Pour aboutir à ce classement, la CONAC dit avoir fait une enquête sur le terrain, en donnant la parole à un échantillon de 6.145 personnes disséminées dans les 360 arrondissements du Cameroun.

    Cet échantillon de personnes était interrogé sur leur appréciation des efforts et des résultats obtenus après cinq années d’implémentation de la stratégie nationale de lutte contre la corruption au Cameroun.


    MBOG/odl/cat/APA

    Réagir à cet article