à l'instant

    Côte d'Ivoire-Culture-FEMUA 12

    Claire Bahi, « première femme du Coupé décalé », promet « cartonner » au FEMUA 12

    APA-Abidjan (Côte d'Ivoire)

    La chanteuse ivoirienne du Coupé décalé, Claire Bahi, « première femme du Coupé décalé », assure « cartonner » au 12è Festival des musiques urbaines d’Anoumabo (FEMUA), en marge de la cérémonie d’ouverture à Abidjan mardi.

    « J’invite massivement mes fans, c’est des Douahoudé (langue locale  qui signifie enfants bénis) c’est une première et ça va cartonner, ça  va tuer (être un grand show) », a dit à APA avec une radio locale, Claire  Bahi.  

    Elle se réjouit qu’aujourd'hui, elle, «  la première femme du Coupé décalé », le Groupe Magic System, promoteur  du FEMUA, ait « pensé à la Mama », la diva de ce rythme musical très  prisé en Côte d'Ivoire et sur le continent.  

    «  Que tout le monde vienne regarder (cet évènement) parce que quelque  chose va se passer », lance Claire Bahi, qui se produira en live pour la  première fois sur la scène du FEMUA. Pour elle, « c’est toujours  magique » de jouer dans le « haut de gamme » et «ça va chauffer ».   

    «  Genre et développement » est le thème pour cette 12è édition du FEMUA  qui se déroule du 23 au 28 avril 2019 à Abidjan et à Gagnoa (Centre-Ouest ).  L’artiste ivoirienne salue cette thématique qui «essaie de faire sortir  la tête de la femme » des stéréotypes en lui donnant davantage de  valeurs.  

    Toutefois, dit-elle, les femmes  doivent savoir qu’en dehors du travail elles restent les piliers de la  famille. Et à cet égard, elles doivent « s’occuper de la famille parce  que l’homme et les enfants deviennent nos enfants ». Les femmes ne  devraient « pas confondre ce message ».   

    Interrogée  en marge de la cérémonie d’ouverture, Chantal Taïba, s’est dite « très  contente » d’être à cette édition du FEMUA qui fait « une part belle à  la femme ». Féministe dans l’âme à travers ses chansons engagées, la  chanteuse ivoirienne juge « bonne » la condition de la femme en Côte  d'Ivoire. 

    Pour elle, « les choses avancent »,  ce n’est pas du jour au lendemain que tout va changer, mais déjà il y a  des avancées sur la question de la parité. A l’instar de Claire Bahi,  Chantal Taïba espère donner le meilleur d’elle-même et réserve une «  surprise » pour ses fans.  

    Seize artistes  venus d’horizons divers se succéderont sur les scènes du FEMUA 2019,  notamment le rappeur français d’origine ivoirienne Kaaris, le jazzman  nigérian Femi Kuti, Roga Roga de la RDC et son mythique groupe Extra  Musica, le Rwandais Buravan, lauréat du Prix RFI 2018.

    Interviendront  également les stars du Coupé décalé Mulukuku Dj, Kerozen Dj, l’artiste  Zouglou Molière, Mani Bella (Cameroun) , la diva de la musique malienne  Oumou Sangaré, Chidima du Nigéria, Mariah Bisskngo (Burkina), Josey et  Allah Thérèse, la doyenne de la musique tradi-moderne ivoirienne.  


    AP/ls/APA

    Réagir à cet article