Congo-Presse-Revue

Coopération et société en vedette dans la presse congolaise

APA-Brazzaville(Congo) De notre correspondant : Léon Charles Moukouri –

Les quotidiens congolais parvenus jeudi à APA traitent principalement des questions de coopération, dont l'ouverture d'une semaine du Maroc au Congo, les interrogations sur le devenir de la loi sur les partis politiques au Congo et les concertations entre les populations du pool.

«Semaine du Maroc : une bonne opportunité d'affaires », écrit le quotidien les dépêches de Brazzaville, soulignant que l'épouse du chef de l'Etat, Antoinette Sassou N'Guesso, a lancé le 18 juin à Brazzaville la première édition de cette manifestation marquée lors de sa première journée par une exposition d’objets d'art valorisant la richesse des deux pays.

Sur un autre sujet, le même journal fait écho du partenariat entre les Etats Unis et le Congo dans le domaine de la faune et la flore, rapportant que l'ambassade américaine et le ministère congolais de l'économie forestière ont souligné, lors de la célébration du 25-ème anniversaire du parc national Nouabalé-Ndoki, les efforts de préservation consentis par les deux pays à travers la Wildlife conservation society(WCS).

Par ailleurs, les dépêches de Brazzaville mettent en exergue l'intention des deux pays de consolider ce partenariat.

Pour sa part¸ Le Patriote s'interroge sur ce qu'est devenue la loi sur les partis politiques au Congo et relève que seuls 55 partis politiques sur les 200 recensés étaient conformes après une publication du ministère de l'Intérieur datant de trois ans.

La semaine africaine s’intéresse aux assises de la plateforme départementale du pool tenues du 12 au 13 juin. D’après le journal, elles se sont avéré une véritable palabre au cours de laquelle les fils et filles de cette localité ont échangé sans détour sur leur destin en jetant les bases d'une véritable paix.

Ces assises, renseigne La semaine africaine, se sont tenues en présence des chefs religieux du pool, des représentants du système des Nations unies au Congo et du gouvernement congolais, représenté par le haut-commissaire à la réinsertion des ex-combattants.


LCM/odl/cat/APA

Réagir à cet article