Burkina Faso-Presse-Revue

Coronavirus monopolise la Une des quotidiens burkinabè

APA-Ouagadougou (Burkina Faso) De notre correspondant : Alban Kini

Les journaux burkinabè de ce mercredi continuent de commenter l’actualité nationale et internationale marquée par la maladie de Coronavirus ou Covid 19 qui sévit actuellement et dont deux cas sont confirmés au Burkina Faso.

Le journal privé Le Quotidien reprend les propos de la ministre de la Santé, Claudine Lougué qui déclare, au sujet du Coronavirus ceci: «Nous allons tout mettre en œuvre pour stopper la maladie».

«Riposte au coronavirus: Les leaders religieux et coutumiers sollicités», titre, pour sa part,  le quotidien national Sidwaya, informant que le ministère de la Santé a rencontré, hier mardi, au palais du Moogho Naaba Baongo (influent chef traditionnel burkinabè), des chefs coutumiers et religieux du Burkina Faso.

Selon le journal, il s’est agi de demander l’implication de ces chefs coutumiers et religieux dans le combat contre le Covid 19.

Aujourd’hui au Faso affiche: «Coronavirus en Afrique: L’UEMOA et la CEDEAO doivent se saisir de l’épidémie».

Ce quotidien privé souligne que la capacité de certains pays africains à rapatrier leurs ressortissants et étudiants des deux foyers du coronavirus en Chine (Wuhan et Hubai), était déjà symptomatique que la lutte contre ce virus sera disparate, s’il apparaît sur le continent.

«Selon que le pays est nanti, et a un système sanitaire efficace, la gestion du coronavirus sera différente d’un voisin indigent, dont les populations meurent déjà de palu, de rougeole par manque de soin», commente l’éditorialiste de Aujourd’hui au Faso.

Pendant ce temps, L’Observateur Paalga, le doyen des quotidiens privés du Burkina Faso, arbore en première page : «Premiers cas coronavirus : Quand le Burkinabè dévalisent les pharmacies».

Le confrère rapporte qu’après l’annonce, lundi dernier, des cas confirmés de COVID 19 au Burkina Faso, de nombreux Burkinabè se sont rendus dans les pharmacies pour acquérir des kits de protection (masques protecteurs et gels hydro-alcoolisés), occasionnant du coup, une pénurie desdits produits.

L’Observateur Paalga consacre son ‘’Regard sur l’actualité’’ à la maladie, mentionnant, en guise de titre: «Coronavirus au Burkina : Une +bête+ en terreau fertile».

De son côté, Le Pays (privé) fait remarquer que «des Burkinabè (sont inquiets, mais pas surpris».

Le même journal reprend à sa Une, les déclarations du Dr Jean Charlemagne Kondombo, médecin de santé publique et incident manager pour le Covid 19 qui fait remarquer que «le virus a peur du soleil mais (…) il faut que le milieu soit sec et asséché».

ALK/cgd/APA

Réagir à cet article