à l'instant

    Côte d’Ivoire-Société-Santé-Nutrition

    Côte d’Ivoire: vers l’ouverture d’une maison dédiée à la nutrition

    APA-Abidjan (Côte d’Ivoire)-

    La société civile ivoirienne engagée pour la nutrition (SCIEN) a exprimé, vendredi à Abidjan, son volonté d’ouvrir une maison dédiée à la nutrition sera notamment «le lieu de distribution de semences et de sensibilisation».

    Cette volonté a été exprimée par la Présidente du Conseil d’administration de la SCIEN, Hélène Gnionsahé,  lors d’un atelier qui a réuni de nombreux partenaires au développement.

    « Les bonnes pratiques ne peuvent pas se donner dans les bureaux. Il faut descendre sur le terrain », a soutenu Mme Gnionsahé, annonçant dans la foulée un plan d’action pour l’année 2019 pour la sensibilisation qui nécessite «un besoin de 25 millions de FCFA ». Ce fonds servira entre autres à la formation des coordinations, aux activités de promotion de l’allaitement maternel et à l’organisation de la journée de l’eau.

    «Nous sommes très heureux d’apporter notre contribution à l’amélioration de la situation nutritionnelle dans notre pays par le canal du projet intitulé +sensibilisation pour un engagement soutenu+ en faveur de la nutrition en Côte d’Ivoire que nous exécutons avec Action contre la faim depuis le depuis de cette année 2018 », s’est-elle félicitée.

    Pour Mme Gnionsahé, « seule la mise en synergie de nos efforts et la concrétisation de nos volontés permettront d’avancer réellement». La SCIEN est composé de 25 organisations de la société civile ivoirienne qui avait auparavant des activités indépendantes orientée vers la nutrition.

    Par son adhésion au mouvement mondial Scaling up nutrition (SUN) en juin 2013 et par la création du Conseil national pour la nutrition (CNN) en juillet 2014, sous la coordination du Premier ministre, le Gouvernement a renouvelé son engagement pour une bonne nutrition de sa population.

     Il ambitionne dans la nouvelle politique de nutrition, de « garantir à l’ensemble de la population un statut nutritionnel optimal en vue d’améliorer son bien-être et soutenir durablement une croissance inclusive et le développement du pays ».

    Ces engagements sont déclinés dans le Plan stratégique multisectoriel de nutrition 2016-2020, partie intégrante du Plan national de développement (PND) 2016-2020.

    SY/ls/APA

    Réagir à cet article