Cameroun-CEMAC-Bourse

La Bourse d’Afrique centrale sera opérationnelle en juillet (régulateur)

APA-Douala (Cameroun) De notre correspondant: Mbog Achille

La Bourse des valeurs mobilières d’Afrique centrale (BVMAC) sera opérationnelle à partir du 05 juillet 2019 à Douala, au Cameroun, a annoncé la Commission de Surveillance du Marché Financier de l’Afrique Centrale (COSUMAF).

Il s’agit là, d’après une note dont APA a obtenu une copie mardi, de la principale décision à l'issue de la session ordinaire du collège de la COSUMAF tenue le 12 juin 2019 à Ndjamena, au Tchad, session notamment marquée par la prestation de serment de nouveaux membres du Collège ainsi qu'un atelier regroupant les différents acteurs, investisseurs et émetteurs de la place financière du Tchad.


« S’agissant de la fusion physique et institutionnelle des deux bourses Douala stock exchange (DSX) et BVMAC), les derniers réglages de diligences restantes sont en cours et aboutiront début juillet 2019 sous la coordination de la Banque des Etats de l’Afrique centrale (BEAC) » a déclaré Nagoum Yamassoum le président de la COSUMAF.


En attendant la tenue des Assemblées générales extraordinaires de la BVMAC et de la DSX, relatives à la validation du traité de fusion le 1 er juillet 2019, « il a été proposé que la nouvelle Bourse unifiée soit effective au plus tard le 05 juillet 2019 à Douala siège de la future bourse unifiée », a-t-il indiqué.


Sur la base de ce chronogramme, le régulateur a affirmé que « la réalisation de ces différentes actions devra définitivement sceller l’unification du marché financier de la Communauté économique et monétaire de l’Afrique centrale (CEMAC) confirmant ainsi la dynamique observée depuis le 11 avril 2018, date de la signature de la convention de coopération et d’échange d’informations entre la Commission des 3 Marchés Financiers du Cameroun (CMF) et la COSUMAF ».


Pour mémoire, depuis 2016, dans un contexte de réduction drastique des recettes budgétaires, les pays de la sous-région ont adopté le Programme des Réformes Economiques et Financières de la CEMAC (PREF-CEMAC) en vue de restructurer les économies de la CEMAC à travers une profonde diversification des sources de financement des Etats et des entreprises.


Dans cette perspective, « le marché financier sous- régional a été placé au cœur de la stratégie de relance économique de nos pays. C’est à ce titre, que le marché financier est consacré comme maillon essentiel et canal privilégié de financement des dynamiques communautaires » a insisté M. Yamassoum.


C’est lors de sa session extraordinaire du 31 octobre 2017, à Ndjamena, au Tchad que la Conférence des Chefs d’Etat de la CEMAC a scellé l’unification des marchés financiers de la sous-région, en établissant le siège de l’Autorité unique de régulation à Libreville au Gabon, celui de la Bourse régionale des valeurs mobilières à Douala au Cameroun et en désignant la Banque des Etats de l’Afrique Centrale (BEAC) en qualité de Dépositaire Central des titres, à titre transitoire.


Après le lancement des activités de la COSUMAF en en mars dernier à Libreville, le début des activités de la BVMAC en juillet prochain à Douala marquera définitivement l’unification de la bourse d’Afrique centrale.



MBOG/te/APA

Réagir à cet article