Côte d’Ivoire-Presse-Revue

La presse ivoirienne commente le lancement du mouvement « PDCI-Renaissance »

APA-Abidjan (Côte d’Ivoire)

Les journaux quotidiens ivoiriens parus, lundi, sur l’ensemble du territoire national commentent le lancement par le vice-président de la République, Daniel Kablan Duncan, du nouveau mouvement issu du Parti démocratique de Côte d’Ivoire (PDCI-RDA, ex-allié du pouvoir) dénommé « PDCI-Renaissance » et qui prône la « non rupture » avec le Rassemblement des Houphouëtistes pour la démocratie (RHDP, coalition au pouvoir) contrairement aux vœux de la direction centrale de son parti.

Pour dire non à la rupture avec le RHDP, plus 12 000 militants du PDCI-RDA lancent « PDCI-Renaissance », barre en Une le journal gouvernemental Fraternité Matin.

Hier, devant 10 000 militants du PDCI, Duncan lance un nouveau mouvement, reprend Le Patriote. «Le PDCI-Renaissance est là » et «nous sommes pour l’unité, la paix et le dialogue», rapporte ensuite ce journal en attribuant ces propos à Kablan Duncan.

Ce qui fait dire à L’Expression qu’après « Sur les traces d’Houphouët-Boigny » d’Adjoumani, le vice-président du PDCI, Daniel Kablan Duncan « se dresse contre Bédié » devant des ministres, des élus et hauts cadres du parti d’Houphouët.

Duncan prend enfin position, estime pour sa part Nouvelles Générations à côté de Le Jour Plus qui pense que le vice-président n’a fait que « craché » ses vérités.

Plus précis sur cette question, L’Inter soutient de son côté, que Daniel Kablan Duncan veut « un changement de la gouvernance du PDCI ».

La presse ivoirienne s’intéresse également à une passe d’armes en cours entre un cadre du Rassemblement des Républicains (RDR, parti au pouvoir) et un autre de l’Union pour la démocratie et la paix en Côte d’Ivoire (UDPCI, parti membre de la coalition au pouvoir), deux partis membres de la coalition au pouvoir.

A ce propos, L’Inter parle de « grande cacophonie » à un mois du congrès constitutif du RHDP avec le clash RDR-UDPCI. Ça commence à se gâter entre alliés du RHDP, soutient à son tour Soir Info.

 Mabri (ndlr : le président de l’UDPCI) charge : « la dissolution des partis n’est pas à l’ordre du jour du congrès constitutif du RHDP » tandis que Bictogo (PCO du congrès du RHDP) réplique : « des gens font de petits calculs », rapporte à ce propos ce journal. D’où ce titre de LG Infos : « Avant le congrès du RHDP, Bictogo et Mabri s’empoignent déjà ».

Toikeusse Mabri et Adama Bictogo se battent déjà, enfonce Le Quotidien d’Abidjan, quand Le Nouveau Courrier parle de palabre entre l’UDPCI et le RDR avant la création du parti unifié.

CK/ls/APA

Réagir à cet article