Sénégal-Presse-Revue

Le coronavirus alimente la presse sénégalaise

APA-Dakar (Sénégal) Par Ibrahima Dione

Les journaux sénégalais, parvenus jeudi à APA, traitent principalement du Covid-19 avec notamment le début de l’application du remède préconisé par un médecin français pour neutraliser le virus.

Le Soleil renseigne que le Sénégal a recours à « l’hydroxychloroquine » pour le traitement du coronavirus. Le quotidien national rapporte les propos du Professeur Moussa Seydi, chef du service des maladies infectieuses et tropicales du CHU de Fann : « Les résultats du Professeur Didier Raoult sont encourageants. Au regard des rapports bénéfice-risque, nous avons jugé utile de démarrer ce traitement chez nos patients. Et les résultats que nous commençons à obtenir sont absolument encourageants ».

Dans un entretien accordé au journal Le Parisien (France) et repris par L’Observateur, le très controversé Pr Raoult est on ne peut plus clair : « Avec mon équipe, nous estimons avoir trouvé un traitement. Je suis convaincu qu’à la fin, tout le monde (l’)utilisera ».

En tout cas, le Pr Seydi qui expérimente déjà les recommandations de son homologue français, entend selon Vox Populi, « généraliser l’utilisation de cette molécule au niveau de tous les sites de prise en charge » du Covid-19 au Sénégal.

Le Soleil fait savoir que « les forces de l’ordre affichent leur fermeté » pour faire respecter le couvre-feu. Mais « la Police tousse »remarque Le Quotidien. Poursuivant, ce journal soutient que « les policiers (ne font pas le distinguo) entre ceux qui disposent d’une dérogation et ceux qui ont violé le couvre-feu ». 

De son côté, L’AS note que « la violence excercée sur des citoyens dans la nuit du mardi au mercredi n’est pas passée par pertes et profits » puisque « la Police sanctionne ses zélés ». A en croire EnQuête, c’était « une répression aveugle et avilisante ». 

Dans la campagne de sensibilisation sur le coronavirus, ce journal constate « la faillite des leaders d’opinion ». A l’évidence, analyse dans EnQuête Falilou Bâ, docteur en Sciences de l’information et de la communication, « on se rend compte que la communication est beaucoup plus gouvernementale. Les leaders d’opinion sont soit annihilés par cette puissance médiatique, soit ils n’ont pas (eu) la place qu’ils devraient avoir ».

Pour sa part, Sud Quotidien annonce la modification des « horaires de travail de l’administration » sénégalaise. Ceux-ci sont désormais fixés de 9 à 15 heures. Là où Le Soleil se fait l’écho de la mobilisation, par l’Etat du Sénégal, de « 69 milliards F CFA » en guise « d’appui alimentaire d’urgence aux populations rendues vulnérables par le Covid-19 ».

Enfin, L’Observateur indique que « le chef de l’Etat (après avoir) appris, (hier) mercredi, en pleine réunion du Conseil des ministres que la contribution du secteur privé au financement du fonds de guerre Force Covid-19 s’élevait à… 641 millions F CFA, n’a pas caché sa colère ». 

 

ID/cgd/APA

Réagir à cet article