à l'instant

    Cameroun-UA-Visite

    Le président de la Commission de l’UA au Cameroun, jeudi

    APA-Yaoundé (Cameroun)

    Le président de la Commission de l'Union africaine (UA), Moussa Faki Mahamat est attendu jeudi au Cameroun pour une visite officielle de deux jours, a annoncé mercredi le cabinet civil de la présidence de la République.

    Le point d’orgue de ladite visite sera le tête-à-tête annoncé avec le chef de l’État Paul Biya au cours duquel, les deux personnalités discuteront des implications de la crise sécessionniste anglophone qui enflamme et ensanglante les régions du Nord-Ouest et du Sud-Ouest depuis octobre 2016.


    A en croire des indiscrétions, on prête à l’UA l’intention de proposer sa médiation aux autorités camerounaises, une option qui s’avère pour l’instant inenvisageable selon la position des officiels pour qui le gouvernement ne dialoguera jamais avec les séparatistes.

    En conférence de presse en fin de semaine dernière, le ministre de la Communication, Issa Tchiroma Bakary, a par exemple déclaré qu’une telle posture s’apparenterait à demander «au gouvernement d’être hors-la loi» : «Le gouvernement est tenu de respecter la Constitution. Quiconque accepte la Constitution comme base de dialogue, c’est-à-dire s’inscrit dans la légalité républicaine, est le bienvenu.»


    Pour lui, de par le monde, aucune nation ne peut soutenir la sécession, et «on ne peut pas s’asseoir autour d’une table pour discuter avec des gens qui veulent émietter notre nation».


    Encore plus tranché, son collègue de l’Administration et natif de la région anglophone du Nord-Ouest, Paul Atanga Nji, invoque «une imposture inacceptable» à la seule idée de devoir discuter de la forme de l’État, dénonçant par ailleurs la «surenchère et la démarche anticonstitutionnelle» des sécessionnistes.



    FCEB/te/APA

    Réagir à cet article