à l'instant

    • L’Union africaine annule sa mission en RDC

      APA-Dakar (Sénégal) - — L’Union africaine (UA) a annulé la mission de haut-niveau qu’elle avait retenu d’envoyer demain lundi à Kinshasa en vue de discuter avec les acteurs de la scène politique congolais...

    • Pas de grandes manifestations de joie à Kinshasa

      APA-Kinshasa (RD Congo) De notre correspondant : Mathias Odiekila – — La victoire de Félix Tshisékédi à la présidentielle en RDC proclamée par la Cour constitutionnelle samedi tard dans la nuit, n’a pas suscité dimanche en début d’après-midi à Kinsha...

    • Attaque au Mali : huit casques bleus tchadiens tués

      APA-Bamako (Mali) De notre correspondant : Alou Diawara - — Huit casques bleus onusiens de nationalité tchadienne ont trouvé la mort ce dimanche dans une attaque qui a ciblé leur camp à Aguelhok dans la région de Kidal (nord-est du Mali), a...

    Mauritanie-Pêche-Statistiques

    Mauritanie : un million de tonnes de pélagiques capturées par an

    APA-Nouakchott (Mauritanie)

    Les bateaux de pêche de poissons pélagiques en Mauritanie capturent plus d’un million de tonnes par an, a révélé mercredi le ministre mauritanien des Pêches et de l’Economie maritime, Nany Ould Chrougha.

    Le ministre s’exprimait à l’ouverture d’un atelier organisé par l’Institut mauritanien de recherches océanographiques et de pêche (IMROP) sur les systèmes d’exploitation et d’aménagement de la pêche pélagique.

    Cet atelier se veut un cadre de concertation et de suivi de la mise en œuvre de la Stratégie nationale de gestion responsable des ressources halieutiques pour un développement durable (2015-2019), qui met l’accent sur la préservation de la richesse halieutique et de la biodiversité marine.

    Ladite stratégie met en garde notamment contre une surexploitation de la ressource maritime qui conduirait, tôt ou tard, à la disqualification économique et sociale du secteur des pêches.

    Pour Ould Chrougha, l’importance de la pêche pélagique réside également dans sa contribution dans la lutte contre la pauvreté et l’insécurité alimentaire par le biais de la promotion de l’emploi, la mise du produit sur le marché de consommation local et l’exportation de l’excédent.

    Il a expliqué que cette filière représente un maillon important de la chaine alimentaire pour les populations qui s’orientent de plus en plus vers la consommation du poisson au détriment des viandes rouges.


    MOO/te/APA

    Réagir à cet article