à l'instant

    Sénégal-Afrique-Foncier

    Ouverture à Dakar d’une conférence sur le foncier dans le bassin du fleuve Sénégal

    APA-Dakar (Sénégal)

    Une conférence régionale de deux jours sur les enjeux et défis de la sécurisation foncière dans le bassin du fleuve Sénégal s’est ouverte, mardi à Dakar, à l’initiative de l’Organisation des Nations Unies pour l’alimentation et l’agriculture (FAO) et l’Initiative Prospective Agricole et Rurale (IPAR).

    Cette rencontre, organisée en partenariat avec l’Organisation pour la Mise en Valeur du Fleuve Sénégal (OMVS) et le réseau des maires du bassin du fleuve Sénégal, réunit les acteurs publics représentants les quatre pays membres et des membres de la société civile.

    « Cette rencontre a pour objectif général d’échanger avec l’OMVS, les acteurs gouvernementaux des quatre (4) pays du bassin, le réseau des maires du bassin, les organisations de la société civile dont l’Association des ONG du bassin, et toutes les autres parties prenantes sur l’état des lieux et les outils pour une sécurisation foncière dans le bassin du fleuve Sénégal en vue d’approfondir la réflexion sur la stratégie de mise en place d’une charte foncière et éventuellement d’un observatoire foncier dans le bassin », a expliqué Dr Cheikh Oumar Bâ, directeur exécutif de l’IPAR.

    Il a souligné qu’à travers les échanges et le partage d’informations et de bonne pratiques, l’objectif recherché est de de renforcer les capacités de ces différents acteurs, et en particulier des acteurs gouvernementaux.

    « Ce sera aussi l’occasion de leur présenter le contenu et les principes des cadres et lignes directrices de l’Union africaine, dont la mise en œuvre conjointe avec les Directives volontaires offrent des perspectives intéressantes pour l’amélioration de la gouvernance foncière », a dit pour sa part Réda Lebtahi, représentant résident de la FAO au Sénégal.

    Ouvrant la conférence, Mamadou Diaby, Secrétaire général de l’OMVS a indiqué qu’au cours des deux jours, les participants vont passer en revue le diagnostic sur la cartographie des droits fonciers qui a été réalisée dans le bassin du fleuve Sénégal.

    Ils vont également échanger sur la question des investissements agricoles responsables dans le bassin afin de dégager des thèmes prioritaires pour les futures formations et atelier organisés fin 2018, début 2019 dans le cadre du projet SRB sur ces thématiques.


    TE/APA

    Réagir à cet article