Mauritanie-Présidentielle-Engagements

Présidentielle mauritanienne : Ould Ghazouani prévoit de recruter 6000 instituteurs

APA-Nouakchott (Mauritanie) De notre correspondant : Mohamed Moctar -

Mohamed Ould Cheikh Mohamed Ahmed Ghazouani, candidat à l’élection présidentielle du 22 juin prochain, compte, s’il sort vainqueur du scrutin, recruter 6000 instituteurs et construire 3500 salles de classe en Mauritanie.

Mohamed Ould Cheikh Mohamed Ahmed Ghazouani s’exprimait, mercredi soir, lors d’un meeting à Aioun (800 kilomètres à l’est de Nouakchott). Le candidat de la mouvance présidentielle a aussi fait part de son souhait de créer une autorité de contrôle de la qualité de l’enseignement.

A en croire cet ex-ministre de la Défense, l’enseignant est « plus important que le ministre, le gouverneur ou le directeur ». Outre l’éducation, Mohamed Ould Cheikh Mohamed Ahmed Ghazouani a promis « de construire 10.000 logements dans le cadre d’un programme nommé Dari (maison en arabe) visant à doter les citoyens pauvres d’un habitat décent ».

Dans le domaine de l’emploi, le candidat du président sortant veut offrir, dans les cinq prochaines années, un emploi à 50.000 jeunes. Il s’est par ailleurs engagé à s’attaquer aux disparités sociales afin de permettre aux couches défavorisées de recouvrer leurs droits.


Enfin, Mohamed Ould Cheikh Mohamed Ahmed Ghazouani a exprimé son intention de réaliser une route reliant Aioun à plusieurs localités enclavées et de fournir de l’eau potable à la population à partir de la nappe de Dhar.

Au total, six candidats sont en lice pour la présidentielle du 22 juin à laquelle ne participera pas le président sortant Mohamed Ould Abdel Aziz. En effet, la Constitution ne lui permet pas de se représenter pour un troisième mandat.

Ainsi, à la place du président sortant, c’est Mohamed Ould Cheikh Mohamed Ahmed Ghazouani, ex-ministre de la Défense, qui fera face à cinq opposants : Biram Ould Dah Ould Abeid, Sidi Mohamed Ould Boubacar, Mohamed Ould Maouloud, Mohamed Lemine El-Mourteji El-Wavi et Hamidou Baba Kane.


MOO/id/cat/APA

Réagir à cet article