Tchad-Education-Contrôle

Tchad : lancement d’une technique de pointage des enseignants

APA-N’Djaména (Tchad) De notre correspondant : Adam Hassane Deyé

Une plateforme de contrôle citoyen de l’effectivité de la présence des enseignants à leur lieu d’affectation sur le territoire national du Tchad a été lancée mercredi dans la capitale N’Djaména par les ministres tchadiens des Finances et du Budget et son collègue de l’Education nationale en partenariat avec l’Unicef, a constaté APA.

La technique permet de contrôler le taux d’absentéisme des enseignants qui est de plus en plus élevé. Elle sera appliquée par le biais du réseau de téléphonie en composant le numéro 707.

Le ministre de l’Education nationale, M. Aboubakar Assidick Tchoroma a confié que son département ministériel n’avait cessé d’enregistrer des plaintes visant l’effectivité de la présence des enseignants à leurs postes.

« C’est un manque de gain d’enseignement pour les jeunes élèves. La nécessité de disposer d’un outil de contrôle pouvant garantir la présence du personnel enseignant dans leur lieu d’exercice s’impose. Cette méthode permettra d’améliorer qualitativement les dépenses publiques d’éducation au Tchad », a-t-il indiqué.

Présidant la cérémonie de lancement de la plateforme, Mahamat Allali Abakar, ministre des Finances et du Budget, souligne que le projet s’inscrit dans la logique d’amélioration de la qualité des dépenses publiques.

A en croire M. Abakar, le budget du ministère de l’Education nationale pèse 43% sur les dépenses du personnel civil de l’Etat, entre 2012 à 2016, précisant ainsi que « l’abandon de poste par le personnel enseignant a un effet négatif sur les performances du système éducatif du Tchad ».



AHD/odl/te/APA

Réagir à cet article