Sénégal-Presse-Revue

Une diversité de sujets au menu de la presse sénégalaise

APA-Dakar (Sénégal) Par Édouard Touré

Les quotidiens sénégalais reçus, ce jeudi à APA, traitent d'une diversité de sujets liés à la politique, au coronavirus, à l'affaire des gazelles impliquant le ministre de l'Environnement, Abdou Karim Sall et le décès du Premier ministre ivoirien, Amadou Gon Coulibaly.

"Affaire des gazelles mortes dans la ferme du ministre de l'Environnement-Abdou Karim Sall, à ses Oryx et périls", titre L'Observateur, expliquant que "c'est un crime économique" et qu'une plainte est annoncée.

"Affaire des Oryx: Le faux du vrai", écrit EnQuête, là où L'As voit "le ministre Abdou Karim Sall dans le creux de la vague".

Libération traite de la crise du coronavirus au Sénégal et affiche "les sombres prévisions de la Banque africaine de développement". Dans le journal, la Bad note: "Le Sénégal a réalisé de bonnes performances et les perspectives 2020 et 2021 s'avèraient favorables. La crise pandémique pourrait réduire ces perspectives à néant".

Dans son rapport, la Bad souligne que "sans tomber dans la récession, le Sénégal perdrait 4 à 6,7 points de pourcentage de croissance du Pib".

"Bilan de l'OMS pour le continent: L'Afrique dépasse les 500.000 cas et 12.000 décès", titre Vox Populi, informant que le Sénégal affiche 141 morts et 37 cas graves.

Sud Quotidien revient sur les "violations du domaine public maritime dans la presqu'île du Cap-Vert" et parle d'une "vieille histoire qui risque de finir mal".

"Gestion du pouvoir: Le président Macky Sall s'est-il isolé ou esseulé ?", s'interroge Direct News, pour lequel journal, "la machine du Macky manifeste des signes de grippe". Selon nos confrères, il y a nécessité de ressusciter la Primature et de réorganiser le parti au pouvoir, l'Alliance pour la République (Apr).

"Accusé d'être un homme ambitieux en direction de 2024: Macky surveille Amadou Ba (ministre des Affaires étrangères)", lit-on à la Une de La Tribune.

"Afrique de l'Ouest: Risque de déflagration dans l'air", titre Walf Quotidien, estimant que "le décès de Gon Coulibaly redistribue les cartes" et "le syndrome ivoirien fait craindre le pire chez Ouattara et au-delà".

"Décès du Pm Gon Coulibaly: Ado perd son candidat", écrit Le Quotidien.

TE/APA

Réagir à cet article