Les journaux burkinabè publient des analyses sur le coronavirus

Burkina Faso-Presse-Revue


Les quotidiens burkinabè parvenus à APA ce lundi évoquent la situation nationale relative à la maladie de Coronavirus (Covid-19), notamment des analyses et commentaires sur la pandémie.

Le quotidien privé Le Pays revient sur le message prononcé, le jeudi 2 avril dernier par le président du Faso, Roch Marc Christian Kaboré, en affichant: «Mesures d'accompagnement annoncés par le chef de l'Etat: Satisfaisantes pour les uns, insuffisantes pour les autres».

Même journal présente à sa Une, l'image du président de la Société des éditeurs de presse privée (SEP), Boureima Ouédraogo qui, réagissant au discours du président Kaboré, déclare: «La SEP veut des +propositions concrètes+».

De son côté, le quotidien national Sidwaya publie l'analyse de l'économiste-fiscaliste, expert en développement international, Dr Janvier Kini qui estime qu'«il y a des mesures de favoritisme et d'équité» dans les mesures d'accompagnement proposés par le président du Faso.

Pour sa part, L'Observateur Paalga, le doyen des quotidiens privés du Burkina Faso publie une interview de l'économiste et enseignant-chercheur Dr Eric Relwendé Sawadogo.

Selon le journal, l'interviewé estime que «les annonces faites jeudi par le président du Faso devraient être accompagnées de mesures à long terme pour faire face à cette crise dont les effets, d'après lui, s'étaleront sur au moins trois ans».

Pendant ce temps, Aujourd'hui au Faso (privé) renseigne que dans la lutte contre le Covid-19, les dépistages ont débuté dans trois laboratoires de Ouagadougou, la capitale.

Revenant sur les derniers chiffres livrés par le Service d'information du gouvernement (SIG), Sidwaya mentionne: «Covid-19: 24 nouvelles guérisons, 27 (nouveaux) cas confirmés».

A ce sujet, Aujourd'hui au Faso est davantage exhaustif quand il parle de «345 cas confirmés, 90 guérisons et 17 décès».

Dans son éditorial intitulé: «Riposte coronavirus en Afrique : D'Abidjan à Pretoria, anxiété et attente des pics épidémiques», Aujourd'hui au Faso fait remarquer qu'à la date d'hier 5 avril, le continent comptait 8 536 cas avérés, avec 360 décès, et 710 guéris.

«L'Afrique cahin cahan s'accroche, se barricade, sensibilise, sévit et essaie d'avoir la suprématie sur son rapport mortel avec le coronavirus, qui hélas poursuit sa propagation contagieuse et létale selon les chiffres officiels, qu'on sait en-deçà de la réalité, au regard de la faiblesse des tests, et de la vétusté ou de l'inexistence des instruments d'estimation», commente l'éditorialiste.

ALK/te/APA

Dans la même Rubrique
Economie et enseignement alimentent les quotidiens marocains
Covid-19, faits divers et football à la Une de la presse sénégalaise
Covid-19 et éducation au menu de la presse sénégalaise
La reprise de l'activité économique au menu des quotidiens marocains
Economie et santé se partagent la Une des quotidiens marocains