Un double attentat de Boko Haram fait une dizaine de morts à l'Extrême-Nord du Cameroun

Cameroun-Société-Insécurité


Une dizaine de personnes ont trouvé la mort dans la nuit de dimanche à lundi dans la région camerounaise de l’Extrême-Nord, après un double attentat kamikaze attribué à la secte islamiste Boko Haram, selon des sources locales jointes au téléphone par APA.

Cet assaut du mouvement jihadiste, perpétré à Amchidé, localité adossée à la frontière avec le Nigeria, a coûté la vie à au moins 7 civils alors que 15 autres étaient blessés. Quelques heures auparavant, ce sont deux soldats qui ont été victimes d'une embuscade à Zigague, à un jet de pierre de là.

Encore quasi-quotidiens, simultanées et de masse voici une année, les attaques de Boko Haram dans cette partie du pays sont désormais réduites à quelques agressions sporadiques, voire à des pièges minés dans le Sahel.

On constate par ailleurs que le gouvernement a, depuis de longs mois cessé de communiquer sur les attentats attribués à Boko Haram et leur bilan.

FCEB/te/APA

Dans la même Rubrique
Covid-19: prorogation de l'isolement d'Abidjan et de fermeture des bars jusqu'au 14 juin prochain
Côte d'Ivoire: la production brute d'électricité en hausse de 6,16% en 2019
Rwanda: une association veut l'extradition du «financier du génocide»
Côte d'Ivoire: le taux de guérison de la Covid-19 en hausse, passant de 45 à 51%
Saison des pluies: la météo annonce un risque faible d'inondation dans plusieurs communes d'Abidjan