Economie et santé s'imposent au menu des quotidiens marocains

Maroc-Presse


Le nouveau modèle de développement, la moralisation de la commande publique et le vaccin anti-Covid-19, sont les sujets principaux abordés par les quotidiens marocains parus ce mardi.

+Aujourd'hui le Maroc+ écrit que dans un peu plus d'un mois, la Commission spéciale sur le modèle de développement (CSMD) rendra sa copie finale presque un an après sa mise sur pied.

En l'espace de 10 mois de travail, ce ne sont pas moins de 10.000 personnes qui ont été écoutées à travers quelque 70 auditions, 113 ateliers de réflexion et 35 séances dites d'écoute citoyenne dans différentes régions du Maroc, rappelle la publication.

Si à cela on ajoute tout le volume d'informations et d'enseignements apporté par l'épisode sanitaire, il est permis d'espérer que le travail de la Commission sera assez riche et complet, afin de fournir une plateforme sérieuse pour la construction d'un modèle durable, assure le quotidien.

« En revanche, ce sur quoi la CSMD sera la plus attendue c'est d'abord la formulation explicite des choix à faire dans le futur avec des démonstrations inattaquables de leur bien-fondé », ajoute-t-il.

De son côté, +L'Économiste+ souligne que la réglementation des marchés publics a évolué et que l'arsenal juridique pour les dispositifs de vigilance a bien été étoffé, notant que l'un des effets spectaculaires des réformes porte d'ailleurs sur la création de la commission nationale de la commande publique.

Celle-ci peut être saisie pour s'expliquer sur les critères retenus dans certaines adjudications, fait savoir la publication, estimant que la commande publique atteindrait 230 milliards de DH, soit 20% du PIB, selon les prévisions inscrites pour 2021.

« C'est un premier pas dans le marché de la compétition fair-play qui s'impose tant vis-à-vis des contribuables que des candidats écartés », relève-t-il.

+Al Yaoum Al Maghribi+ fait savoir que l'opération de vaccination anti-Covid19 va couvrir les citoyens de plus de 18 ans selon un calendrier vaccinal en deux injections.

Selon le ministre de la Santé, Khaled Ait Taleb, la priorité sera donnée aux staffs se trouvant en première ligne dont le personnel de la santé, les autorités publiques, les forces de l'ordre, le personnel de l'éducation nationale ainsi que les personnes âgées et vulnérables.

L'opération sera par la suite étendue au reste de la population, afin de préserver la santé publique et réduire les répercussions économiques et sociales de la pandémie, tout en garantissant un taux de couverture vaccinale de près de 80% de la population, a-t-il ajouté.

HA/APA

Dans la même Rubrique
Maroc/Covid-19 : Tout ce qu'il faut savoir sur l'opération de vaccination
Economie, santé et diplomatie au menu des quotidiens marocains
Le coronavirus s'offre la Une de la presse sénégalaise
Marcelle Aka, lauréate du Super Prix Ebony 2020 du meilleur journaliste ivoirien
Maroc : les délégations libyennes s'accordent à former des équipes de travail chargées des nominations aux postes de souveraineté