Côte d'Ivoire : 5% du PIB apporté par le secteur pétrolier

Côte d’Ivoire-Economie


Les ressources tirées du secteur pétrolier sont encore loin des attentes du gouvernement.

Des opérateurs formels et informels se partagent les secteurs minier et pétrolier en Côte d'Ivoire. S'agissant du pétrole, sa contribution au Produit intérieur brut (PIB) est de 5% contre 3% pour celui des mines, a indiqué, ce mercredi à Abidjan, le ministre des Mines, du Pétrole et de l'Energie, Mamadou Sangafowa Coulibaly.

Cela fait que « la contribution des secteurs minier et pétrolier à l'économie nationale est encore largement en dessous de nos ambitions », a déploré M. Coulibaly à l'ouverture d'un séminaire autour du thème : « Etat des lieux, enjeux et perspectives sur les secteurs mines, pétrole et énergie ».

Toutefois, il s'est réjoui des « remarquables progrès réalisés au cours de la dernière décennie » dans le secteur de l'électricité, mais qui « n'ont pas éclipsé toutes les vulnérabilités existantes ou potentielles ».

« Les industries extractives font l'objet d'attentes fortes aussi bien des populations que des parties prenantes », a poursuivi le ministre des Mines, du Pétrole et de l'Energie, Mamadou Sangafowa Coulibaly, souhaitant que les stratégies sectorielles adoptées dans ce cadre soient adaptées aux évolutions contextuelles observées.

Le secteur minier ivoirien mobilise de nombreux acteurs formels et depuis quelques années, un nombre de plus en plus croissant d'opérateurs illégaux.

AP/ls/te/APA

Dans la même Rubrique
Côte d'Ivoire : 50 000 TVI pour lutter contre la fraude sur l'identité
Journée internationale de l'alphabétisation : 1000 délégués attendus en Côte d'Ivoire
Electricité : 4 pays ouest africains bientôt interconnectés
Côte d'Ivoire : nouvelle grève des prestataires de mobile money
La Côte d'Ivoire initie une Journée de conservation des mangroves