La Chine va exploiter le ciment et le fer de Centrafrique

APA-Bangui(Centrafrique) -

Le ministre centrafricain du Commerce, Hassan Come, et Wing Wen Hao, responsable de la société china géo engenering coorporation international, ont signé, mardi à Bangui, deux projets de conventions relatifs à l’exploitation du ciment et d’une fonderie en Centrafrique.

Aux termes de ces conventions, l’entreprise chinoise va faire des études de faisabilité pour l’exploitation de ces gisements pendant six mois avant de commencer les exploitations.

 

Le gisement de calcaire de Bombassa et Ndimba deux villages au bord de la rivière Oubangui proche de la capitale Bangui, vont servir à la production du ciment alors que la fonderie découlera du gisement de fer du village Bogouin au nord-ouest de Bangui.

 

L’exploitation de ces gisements par la Chine permettra à la RCA d’avoir  de nouvelles ressources financières mais également d’atténuer le chômage des jeunes.

 

En 2010 l’Inde avait construit une cimenterie à Bimbo, (sud de Bangui) qui n’a pas fonctionné à cause de la crise politico-militaire qui a secoué le pays. Pire, certains de ses équipements ont été pillés.

 

La signature des deux conventions est un signe concret du début de l’exploitation de nombreuses richesses du sous-sol centrafricain qui jusqu’ici n’a révélé que le diamant, l’or et le bois qu’il contient.

 


BB/cat/APA

Réagir à cet article