Af’Sud-Economie-Croissance

Af’Sud: croissance annualisée de 66,1% du PIB

APA-Pretoria (Afrique du Sud)

Les secteurs des mines, de la manufacture, du commerce et de la construction se sont associés pour diriger la reprise post-coronavirus en Afrique du Sud, qui enregistré une croissance de 13,5% au troisième trimestre de 2020, a déclaré mardi le statisticien général, Risenga Maluleke.

«Toutes les industries ont enregistré une augmentation de l'activité économique par rapport au deuxième trimestre, la fabrication, le commerce, les mines et la construction étant en tête. Les entreprises ont également été soutenues par une augmentation des exportations et des dépenses des ménages », a-t-il déclaré, ajoutant qu'au troisième trimestre, le PIB a augmenté d'environ 13,5%, ce qui donne à l'économie un taux de croissance annualisé de 66,1%.

Cette reprise est en réponse à une croissance négative de 51% enregistrée au deuxième trimestre de 2020 dans un contexte de confinement brutal, a confié Maluleke aux journalistes à Pretoria.

Il a déclaré que la plus grande contribution du pays à cette augmentation provient de la production des secteurs minier, manufacturier, commercial et de la construction.

A l'en croire, les quatre secteurs ont lancé l'économie sud-africaine sur son chemin actuel vers la reprise au cours du troisième trimestre de 2020 après un confinement national de sept mois imposé dans le but de freiner la propagation de la pandémie mortelle de Covid-19 qui a fait 22.000 morts depuis mars dernier.

Maluleke a attribué le rebond de l’économie à l’assouplissement des restrictions de confinement dû à la pandémie de Covid-19, qui a libéré les activités économiques à l’échelle nationale.

« Les industries sud-africaines ont encore un long chemin à parcourir avant d'atteindre les niveaux de production observés avant la pandémie. Malgré le rebond, l'économie est toujours en récession de 5,8%, comparée à ce qu'elle était à la fin de 2019  », a déclaré le responsable.

NM/jn/fss/te/APA

Réagir à cet article