à l'instant

    Cameroun-Sport-Football

    Bertin Ebwellé, nouvel entraîneur de Coton sport de Garoua

    APA-Douala (Cameroun)-

    L’ancien footballeur international camerounais et actuel entraîneur sélectionneur de l’équipe nationale de football «Les Lions indomptables cadets », a été nommé nouvel entraîneur de Coton sport de Garoua, a annoncé mardi le club du septentrion.

    «L’arrivée de cet ancien défenseur des « Lions indomptables » de l’expédition glorieuse de la coupe du monde 1990 en Italie où le Cameroun avait atteint les quarts de finale, constituant une grande première pour une nation africaine en coupe du monde, vient mettre un terme à un mois d’intérim au sein de l’encadrement technique des Cotonniers», explique ledit club dans un communiqué de presse.

    Le premier objectif du nouveau patron du banc de touche des « Verts-blancs » de Garoua est de remonter rapidement au peloton de tête du classement d’élite One, où après sept journées, Cotons sports avec deux victoires, trois défaites et deux matchs nuls compte 8 points, est loin du tableau de tête, où les leaders totalisent déjà 14 points.

    Un blason que le prédécesseur de Bertin Ebwellé avait terni, provoquant son limogeage comme l’indiquait la direction générale.

    « Au vu des mauvais résultats que le coton sport FC a enregistré la saison dernière tant en championnat, en coupe du Cameroun qu’en phase de poule de la ligue des champions Africaine ; Au vu des résultats non satisfaisants que le club enregistre en championnat (Elite One) depuis le début de cette saison sportive 2018. Coton sport FC rompt sa collaboration avec l’entraineur principal Birwe Mikreo ce jour 26 février 2018 conformément à l’article 1, alinéa C du contrat de travail qui lie le club à ce dernier », expliquait les dirigeants de Coton Sports de Garoua.

    Avec un nouveau patron à la tête de l'encadrement technique, c'est une nouvelle ère qui s'ouvre pour Coton sport de Garoua, dix fois champion du Cameroun en l'espace de trois décennies.


    MBOG/te/APA

    Réagir à cet article