à l'instant

    • Sénégal : les écoles formation invitées à une pédagogie active

      APA-Dakar (Sénégal) — Les écoles de formation sénégalaises doivent adopter une pédagogie active pour permettre aux étudiants, notamment les nouveaux bacheliers de faire un meilleur choix des filières de...

    • Un opposant togolais agressé à Bruxelles

      APA-Lomé (Togo) — Le président du Nouvel Engagement Togolais (NET, opposition), Gerry Taama a annoncé samedi soir, avoir « été agressé à Bruxelles par des militants se réclamant d'une certaine oppos...

    • Le Congo devient membre de l’Opep

      APA-Brazzaville (Congo) — La candidature du Congo à l’Organisation des pays producteurs et exportateurs de pétrole (Opep) a été adoptée, le 22 juin 2018 à Vienne(Autriche), lors de la réunion des ministres...

    Côte d’Ivoire-Presse-Revue

    Billon, Gbagbo, PDCI et RDR se côtoient à la Une des journaux ivoiriens

    APA-Abidjan (Côte d’Ivoire)

    L’ex-ministre Jean-Louis Billon, l’ancien président Laurent Gbagbo ainsi que deux partis membres de la coalition au pouvoir, notamment le Parti démocratique de Côte d’Ivoire (PDCI-RDA) et le Rassemblement des républicains (RDR) se côtoient à la Une des journaux quotidiens ivoiriens parus, mardi, sur l’ensemble du territoire national.

    Création du parti unifié : Billon insulte Bédié et les dignitaires du PDCI, barre en Une L’Expression. « Ceux qui défendent la cause du parti unifié sont vendus jusqu’à leurs âmes », a dit l’ex-porte-parole adjoint du PDCI, selon Soir Info. Ce qui fait dire à Le Jour Plus que Jean-Louis Billon traite le président du PDCI, Henri Konan Bédié de « vendu ».

    « Le temps des sacrifices est terminé », relève par la suite M. Billon en couverture de Le Nouveau Réveil. « Les ivoiriens veulent un pays réunifié pas un parti unifié », assène-t-il ensuite dans les colonnes de Notre Voie. « Evitons la division », recadre en Une de Fraternité Matin, le vice-président de la République et cadre du PDCI, Daniel Kablan Duncan.

    L’ancien président Laurent Gbagbo fait également la Une de la presse locale. A ce propos, Le Quotidien d’Abidjan croit savoir ce qui se passe à la Cour pénale internationale (CPI) pour la libération de Gbagbo, cinq jours après l’acquittement de Jean-Pierre Bemba.

     CPI/Après l’acquittement de Bemba : tout sur la prochaine libération de Gbagbo, affiche à son tour Le Nouveau Courrier, lorsque citant Human Rights, LG Infos souligne : « tout est possible pour Gbagbo » après l’acquittement de l’ex-chef de guerre congolais.

     Le procès se retourne contre l’accusation, Jean-Pierre Bemba acquitté, Gbagbo et Blé Goudé vers la sortie, jubile de son coté La Voie Originale.

    Les directions du PDCI et du RDR reviennent d’un long week-end mouvementé. A ce sujet, Le Patriote parle de la « grande offensive des poids lourds » du PDCI-RDA pour le parti unifié.

    Parti unifié, enrôlement, Bureau politique : le PDCI-RDA « envahit » le terrain, renchérit Le Mandat à côté du journal gouvernemental Fraternité Matin qui précise que de nombreux cadres du PDCI dont le vice-président de la République Daniel Kablan Duncan, Charles Koffi Diby (président du Conseil économique et social), et les ministres Patrick Achi et Claude Isaac Dé étaient sur le terrain pour expliquer la nécessité du parti unifié.   

     Dans le même élan, L’Expression s’intéresse à la tournée d’explication du RDR. Révision de la liste électorale, sensibilisation sur le RHDP (Rassemblement des Houphouëtistes pour la démocratie et la paix), le RDR « boucle » le pays, titre à ce propos ce confrère.

     RDR/Tournée d’explication : « le corps à corps avec la base » à Port-Bouet, Hambol, Marcory et Daloa. A en croire Le Patriote, ces tournées ont été sanctionnées par le oui des militants.  « Le grand oui des militants» de Bouaké , commente Le Patriote, là où sur le même sujet L’Inter fait écho de « la colère des militants » et « des opinions contrastées » des différents cadres cooptés par leurs directions pour ce grand oral.

    Amadou Koné (RDR) : « nous demanderons à Ouattara de faire un 3è mandat ». Patrick Achi (PDCI) : « pardon, allons-y doucement », illustre le journal indépendant.

    CK/ls/APA

    Réagir à cet article