Burkina Faso-Santé-Journée

Burkina: L’adoption de bonnes pratiques peuvent garantir la santé bucco-dentaire (ministre)

APA-Ouagadougou (Burkina Faso) De correspondant Alban Kini

Dans son message à l’occasion de la 14e journée mondiale de la santé bucco-dentaire, célébrée demain mercredi, madame le ministre burkinabè de la Santé Léonie Claudine Lougué Sorgho, invite les populations à adopter certaines bonnes pratiques.

«En adoptant de bonnes pratiques (alimentation équilibrée, éviter le tabagisme et l’abus d’alcool, avoir une bonne hygiène bucco-dentaire), nous préservons un corps sain et nous contribuons à une bonne santé bucco-dentaire et aussi à notre bien-être», peut-on lire dans le message de Mme Lougué.

Le texte parvenu à APA mardi soir, précise que le thème de la journée mondiale de la santé bucco-dentaire est : «+Dis Ahh+ : Pense à ta bouche, Pense à ta santé». 

 Il en ressort que «Dis Ahh» est un concept qui montre que la bouche est le miroir du corps et le reflet de l’état de santé générale.

Selon la ministre Lougué, la santé bucco-dentaire ne peut se dissocier de la santé générale, car la mauvaise santé buccodentaire entraine des conséquences sur les autres organes et le mauvais état des autres organes se reflète sur la santé bucco-dentaire. 

«Une mauvaise santé bucco-dentaire entraine directement ou indirectement des troubles sur plusieurs organes du corps comme l’appareil digestif, le cœur, les reins et peut entrainer de graves infections généralisées», explique la ministre dans son message.

Elle souligne que les affections bucco-dentaires partagent avec le diabète, les maladies cardiovasculaires, les cancers, l’hypertension artérielle, les mêmes facteurs de risque que sont le tabagisme, la consommation nocive d’alcool, l’alimentation non équilibrée, la mauvaise hygiène bucco-dentaire. 

A en croire Léonie Claudine Lougué/Sorgho, la 14e journée mondiale de la santé bucco-dentaire a pour but, entre autres, d’attirer l’attention «des décideurs  pour une intégration réelle des soins bucco-dentaires essentiels dans les services de santé périphériques», «des acteurs des soins de santé bucco-dentaires pour une prise en charge efficace et efficiente des patients».

Selon la ministre, pour une bonne santé bucco-dentaire, il convient adopter de bonnes habitudes d’hygiène bucco-dentaire et de consulter régulièrement les structures de soins bucco-dentaires pour une  prise en charge précoce ou pour prévenir d’éventuelles affections.

Depuis 14 ans, la communauté internationale célèbre chaque 20 mars, la Journée mondiale de la santé bucco-dentaire.


ALK/cd/APA

Réagir à cet article