à l'instant

    • Sénégal : les écoles formation invitées à une pédagogie active

      APA-Dakar (Sénégal) — Les écoles de formation sénégalaises doivent adopter une pédagogie active pour permettre aux étudiants, notamment les nouveaux bacheliers de faire un meilleur choix des filières de...

    • Un opposant togolais agressé à Bruxelles

      APA-Lomé (Togo) — Le président du Nouvel Engagement Togolais (NET, opposition), Gerry Taama a annoncé samedi soir, avoir « été agressé à Bruxelles par des militants se réclamant d'une certaine oppos...

    • Le Congo devient membre de l’Opep

      APA-Brazzaville (Congo) — La candidature du Congo à l’Organisation des pays producteurs et exportateurs de pétrole (Opep) a été adoptée, le 22 juin 2018 à Vienne(Autriche), lors de la réunion des ministres...

    Cameroun-Examen-Statistiques

    Cameroun : plus de 370 000 candidats en lice pour le CEP

    APA-Douala (Cameroun)

    Plus de 370 000 candidats ont débuté, mardi, les épreuves du Certificat d’étude primaire (CEP) sur l’ensemble du territoire national, selon les chiffres publiés par le ministère de l’Education de base (MINEDUB).

    Pour ce premier diplôme du cursus scolaire, ils sont 301 114 candidats au CEP pour les apprenants francophones, et 72 670 au First school leaving Certificate (FSLC) pour leurs homologues anglophones.

    « Il est prévu d’accueillir 50 élèves pour deux enseignants par salle de composition. Les candidats doivent se présenter à cet effet au plus tard à 7 heures pour les modalités car les épreuves débutent à 8 heures précises », a expliqué un chef de centre à l’école publique de la Cité-Sic rencontré mardi à Douala.

    Même ambiance studieuse à l’école publique de la gendarmerie mobile, centre d’examen des candidats libres. Tous les instituteurs et institutrices sont en place, a rassuré le chef de centre.

    Ici comme ailleurs, la confidentialité est de mise. Aucune information ne filtre sur l’organisation interne, sinon des assurances que « toutes les dispositions ont été prises pour le bon déroulement des examens ».

    Déjà, des candidats rencontrés dans les différents établissements scolaires assurent être prêts et le succès garanti.

    « Je suis sûr de passer le CEP. Je cherche à être parmi les majors car pendant toute l’année, j’étais parmi les deux meilleurs élèves de mon école » a déclaré Jessica, élève à l’école Jean Bosco d’Akwa dans le premier arrondissement.

    D’après le MINEDUB, à cause du nombre de plus en plus grandissant des candidats au CEP, les épreuves se dérouleront sur deux jours et non plus un jour comme par le passé.


    MBOG/te/APA

    Réagir à cet article