à l'instant

    Congo-Santé-Dialyse

    Congo : mise en service de la première unité de dialyse et d’angiographie

    APA-Brazzaville(Congo)-

    Le gouvernement congolais a mis en service, samedi, la première unité de dialyse et de l’angiographie de l’hôpital général Edith Bongo Ondimba d’Oyo (415 Km de Brazzaville) pour palier aux évacuations à l’étranger des patients, en présence du chef de l’Etat Denis Sassou N’Guesso, a appris APA de source médiatique.

    Selon la radio Radio-Congo, ces nouvelles unités cliniques et médicotechniques sont constituées d’un d’hémodialyse, et d’appareils d’angiographie numérique multifonction.

     «Lorsque nous construisions cet hôpital, c’était aussi dans le but d’obtenir l’installation, ici, d’équipements de pointe. On devrait aussi avoir du personnel congolais qualifié. Dans cet hôpital on vient de voir l’hémodialyse. Vous savez combien de malades souffrant actuellement d’insuffisance rénale sont à l’étranger ?», s’est interrogé le président Sassou.


    Avec ces nouvelles infrastructures, il a affirmé que le Congo est en train progressivement d’atteindre les objectifs qui étaient prévus pour cet hôpital. «Un certain nombre de spécialités qui devaient faire que des malades que nous envoyons d’habitude à l’étranger soient traités ici, au Congo, pas seulement les Congolais, mais tous les malades d’Afrique centrale par exemple, ou même d’ailleurs. C’était donc le but poursuivi», a ajouté Denis Sassou N’Guesso.

    A son avis, il est important que le peuple congolais, «qui ne voit que des insuffisances, qui ne voit que ce qui ne va pas»… comprenne que tout ne se fait pas à la fois.

    «Mais, il faut savoir que s’il n’y a pas de vision au niveau du gouvernement, il n’est pas possible de réaliser tout ceci et d’obtenir des résultats. Donc, il y a des efforts qui se font et, avec le temps, on obtiendra d’autres résultats, sans aucun doute», a fait remarquer le président congolais.

    L’unité d’hémodialyse a une capacité de six générateurs avec une autonomie d’alimentation en eau de 20.000 litres et en électricité de (GE 22 KVA). Elle est la première unité de soins spécifiques et de prise en charge de l’insuffisance rénale au Congo.

    L’appareil d’angiographie numérique multifonction est la première unité de soins spécifiques et de prise en charge des maladies coronariennes dans un établissement de santé au Congo et dans la sous-région.

    L’hôpital général Edith Lucie Bongo Ondimba, a été inauguré le 10 mars 2017 avec pour ambition de venir à bout des maladies réputées compliquées et coûteuses.

    Cet hôpital général est la concrétisation du projet de l’ex première Dame du Gabon et fille Ainée du président Sassou N’Guesso qui n’a pu voir le jour de son vivant puisqu’elle est décédée le 14 mars 2009 au Maroc.


    LCM/te/APA

    Réagir à cet article