à l'instant

    • Sénégal : les écoles formation invitées à une pédagogie active

      APA-Dakar (Sénégal) — Les écoles de formation sénégalaises doivent adopter une pédagogie active pour permettre aux étudiants, notamment les nouveaux bacheliers de faire un meilleur choix des filières de...

    • Un opposant togolais agressé à Bruxelles

      APA-Lomé (Togo) — Le président du Nouvel Engagement Togolais (NET, opposition), Gerry Taama a annoncé samedi soir, avoir « été agressé à Bruxelles par des militants se réclamant d'une certaine oppos...

    • Le Congo devient membre de l’Opep

      APA-Brazzaville (Congo) — La candidature du Congo à l’Organisation des pays producteurs et exportateurs de pétrole (Opep) a été adoptée, le 22 juin 2018 à Vienne(Autriche), lors de la réunion des ministres...

    Côte d’Ivoire-Agriculture- Recherche

    Côte d’Ivoire: 3,1 milliards FCFA pour la restructuration du Centre national de recherche agronomique

    APA-Abidjan (Côte d’Ivoire)

    Le gouvernement ivoirien va injecter la somme de 3,171 milliards FCFA en vue de restructurer le Centre national de recherche agronomique (CNRA), confronté à des difficultés a appris APA, mercredi dans la capitale économique ivoirienne.

    Selon le ministre de la Communication, de l'économique numérique et de la Poste, Bruno Nabagné Koné, Porte-parole du gouvernement, « face aux difficultés d’ordre structurelle  et budgétaire   que connait ce centre, le Conseil a adopté un plan de relance   afin de remettre durablement cette structure  au service du développement de l’agriculture et de l’économie  nationale ».

    « Ce plan de restructuration est articulé autour  de l’assainissement financier (…) mais également de la transformation   du Centre  en une société d’Etat à participation financière publique majoritaire. Le gouvernement prévoit une contribution  exceptionnelle de  3,171 milliards FCFA», a précisé M. Koné.

    Bruno Nabagné Koné a ajouté que «  ce plan est prévu pour  couvrir une période de 5 ans qui permettra de sécuriser le patrimoine foncier  du CNRA estimé   à plus de 27 0000 hectares  à ce jour, de restructurer son actionnariat, de valoriser ces chercheurs, de même que les résultats de la recherche effectué e ».

    « D’une capacité  d’autofinancement actuelle de  1%  soit  133 millions FCFA en 2018 par exemple , le  CNRA restructuré devrait pouvoir générer plus de ressources propres,  estimées à 6,7 milliards FCFA par an de sorte  à afficher,  nous espérerons,  assez rapidement une capacité d’autofinancement de  46 % d’ici 2023 », a conclu le ministre Bruno Koné.        

    Le CNRA est le fruit de la fusion en 1998 de plusieurs instituts de recherche agronomique spécialisés. Il est le principal institut de recherche agronomique ivoirien, chargé de mettre en œuvre la politique nationale en matière de recherche agricole, parmi les plus performants et innovants du continent.

    Le CNRA est un service public de recherche avec une gestion de type privé (type EPIC). Il regroupe plusieurs stations de recherche sur l'ensemble du territoire ivoirien, à Abidjan, Bouaké, Gagnoa, Korhogo et Man.

    SY/ls/APA

    Réagir à cet article