à l'instant

    Côte d'Ivoire-Economie

    Côte d’Ivoire : 50 milliards FCFA supplémentaires de la BM pour le projet des filets sociaux (Ministre)

    APA-Katiola ( Côte d'Ivoire)

    Prés de 100 millions de dollars, soit environ 50 milliards de FCFA supplémentaires ont été dégagés par la Banque Mondiale (BM) pour la poursuite du projet des filets sociaux productifs en Côte d’Ivoire dont la phase initiale de mise à échelle nationale a ‘’atteint sa vitesse de croisière ’’ avec 35 000 ménages pauvres touchés ‘’en moins d’un an’’, a révélé, samedi, à Katiola (environ 400 km au Nord d’Abidjan), le ministre ivoirien de l’emploi et de la protection sociale, Jean Claude Kouassi.

    M. Kouassi s’exprimait à l’occasion de la phase de mise à échelle pour les 20 000 derniers ménages préalablement ciblés depuis le lancement du projet.

     Le projet des filets sociaux productifs est ‘’prévu pour 35 000 ménages mais nous voulons faire plus et la Banque mondiale a déjà donné 100 millions de dollars à l’Etat de Côte d’Ivoire’’ pour sa poursuite, a annoncé le ministre Jean Claude Kouassi.  

    ’’Dans ces 100 millions de dollars si ce que vous faites marche bien sûr, on va nous donner une partie encore pour aider d’autres ivoiriens et d’autres ivoiriennes’’, a-t-il poursuivi en direction des bénéficiaires de cet ‘’important’’ projet de l’Etat de Côte d’Ivoire. 

    ‘’Nous comptons sur vous. Ce premier essai est important, si ça marche pour vous, ça marchera pour les autres aussi et ça marchera pour la Côte d’Ivoire’’, a-t-il ajouté.

    Poursuivant, Jean Claude Kouassi a dit affirmer ‘’avec une certaine joie et une certaine satisfaction que le projet filets sociaux productifs lancé au mois de mars 2017 a atteint en moins d’un an sa vitesse de croisière avec les 20 000 derniers ménages bénéficiaires’’.

     Pour lui, ‘’l’opération filets sociaux productifs qui est dans sa phase de croisière aujourd’hui est une opération porteuse d’espérance’’ car ‘’elle répond de fort belle manière au cri de cœur de ceux de nos concitoyens qui sont dans un état d’extrême pauvreté’’. 

    En outre, a-t-il fait remarquer, les 36 000 FCFA qui sont payés tous les trois mois à ces ménages ‘’valent incontestablement leur pesant d’or dans nos villages qui abritent de nombreux pauvres’’. 

    "Il s’agit dans ce projet de donner la chance à ceux qui ont moins de possibilité que nous en vue d’améliorer leur condition de vie", a conclu M. Kouassi.

    La cérémonie a pris fin par la remise de 25 motos et de 4 groupes électrogènes aux directions régionales de l’emploi et de la protection sociale de Gbêkê, du Béré, du Worodougou et du Hambol pour le suivi de cet ‘’important’’ projet du gouvernement ivoirien dans sa lutte contre l’extrême pauvreté dans les zones rurales du pays.


    CK/ls/APA

    Réagir à cet article