à l'instant

    Côte d'Ivoire-Education

    La FESCI appelle les élèves «au calme» pour donner place à une « énième négociation»

    APA-Abidjan (Côte d'Ivoire)

    La Fédération estudiantine et scolaire de Côte d'Ivoire ( FESCI) a appelé mardi les élèves et étudiants ivoiriens « au calme » pour donner place à une enième négociation avec le gouvernement après des échauffourées entre policiers et élèves à Abidjan.

     «Après plusieurs rencontres avec les autorités, l'assurance a été donnée par celles-ci de trouver une issue favorable dans les quarante-huit heures à compter de ce jour. Camarades élèves, camarades étudiants,  au regard de ce qui précède, la FESCI vous exhorte au calme pour donner place à cette énième négociation décisive entre nos enseignants et le gouvernement avec à sa tête, le Premier ministre, Chef du gouvernement »,  a invité Assi Fulgence Assi, le secrétaire général de la FESCI dans une déclaration parvenue à APA.

    Ce mardi, la FESCI, a appelé les élèves et étudiants à des manifestations pour réclamer la reprise des cours et  pour exprimer leur solidarité à ceux de leurs camarades qui sont hors des classes depuis plus de deux mois en raison d'une grève d'enseignants qui perturbe l'école dans le pays.

     Ces manifestations se sont soldées par des échauffourées entre policiers et élèves dans plusieurs établissements scolaires à Abidjan dont le lycée moderne de Cocody dans l'Est d'Abidjan.

    Depuis fin janvier, une crise secoue l'école en Côte d'Ivoire. Une grève lancée par plusieurs organisations syndicales d'enseignants perturbe les cours à Abidjan et l'intérieur du pays.

     Mi-février, un cadre de dialogue s'est officiellement ouvert entre le gouvernement et les grévistes qui réclament entre autres la revalorisation des indemnités de logement et la réintégration à la fonction publique du résiduel des radiés de 2014.

    Malgré l'appel à la reprise des cours de certains syndicalistes, plusieurs autres  maintiennent leur mot d'ordre de grève. Une situation qui engendre une reprise mitigée des cours dans le pays tant dans le primaire que le secondaire.

    En conseil des ministres mercredi dernier, le gouvernement ivoirien a assuré que les négociations se poursuivent avec les grévistes pour que l'école reprenne dans « les plus brefs délais ».

    LB/ls/APA

    Réagir à cet article