à l'instant

    Côte d’Ivoire-TIC

    Côte d’Ivoire: le Directeur de Internet Society plaide pour une intégration numérique entre les pays africains

    APA-Abidjan (Côte d’Ivoire)

    Le directeur du bureau régional Afrique de l’Ong Internet society Dawit Bekele a plaidé vendredi auprès des autorités des pays africains pour une intégration numérique entre les pays africains, ce qui pourrait selon lui faciliter l’intégration économique régionale et contribuer à une amélioration des coûts et des services d’internet.

    ‘’Je pense que l’intégration numérique est plus simple à réaliser parce que l’un des problèmes pour l’intégration de l’Afrique c’est qu’on ne se connaît pas. Donc si on a une meilleure connexion entre nous cela va rapporter une Afrique forte, et cela va favoriser une intégration pure et simple’’, a estimé M. Dawit dans un entretien accordé à APA.

    Selon lui, les facteurs liés au coût élevé de l’internet en Afrique sont nombreux, mais le plus visible et est l’inter connexion entre les pays.

     ‘’Les africains doivent s’appuyer pour favoriser l’intégration. Il faut permettre aux opérateurs de s’interconnecter. Il ne doit pas avoir par exemple de problème pour un opérateur ivoirien de se connecter avec un autre opérateur ghanéen’’, a-t-il soutenu.

    Poursuivant, M. Bekele a indiqué qu’il faudrait que les pays au niveau régional discutent et trouvent des solutions.  ‘’Le problème c’est que les Etats pensent que les opérateurs gagnent beaucoup d’argent, donc il y a énormément de taxes car pour les Etats ce sont de bons revenus mais cela peut avoir des conséquences néfastes sur l’industrie’’, a-t-il encore expliqué.

    ‘’ C’est aussi un phénomène international qui réduit de  plus en plus les intérêts des opérateurs pour les appels offres parce que ce n’est pas aussi profitable’’, a ajouté Dawit Bekele.

     ‘’Donc faudrait-il que les Etats ne pensent pas seulement aux revenus mais aussi au futur de cette industrie indispensable pour le développement des pays’’, a-t-il conclu.

    MC/ls/APA

    Réagir à cet article