Afrique-BAD-Covid-19

Covid-19 : La BAD met en place une facilité de réponse de 10 milliards de dollars

APA-Abidjan (Côte d'Ivoire)

Le Groupe de la Banque africaine de développement (BAD) a annoncé mercredi la mise en place d’une facilité de réponse à l’épidémie du covid-19, destinée à aider les pays africains membres à lutter contre cette pandémie, indique un communiqué de la BAD

Dotée de 10 milliards de dollars, cette facilité, qui est une mesure prise par l’institution financière panafricaine pour répondre à la pandémie, sera le principal canal de l'institution pour canaliser ses efforts en vue de faire face à la crise, fait savoir la BAD, qui précise que cette facilité sera accordée à la fois aux gouvernements et au secteur privé.

« Ce paquet tient compte des défis budgétaires auxquels de nombreux pays africains sont confrontés », a souligné le Président du Groupe de la Banque africaine de développement, Akinwumi Adesina, cité par le communiqué.

Selon lui, « l'Afrique est confrontée à d'énormes défis budgétaires pour répondre efficacement à la pandémie de coronavirus. », ajoutant que le Groupe de la Banque africaine de développement déploie tous ses efforts pour pour aider l'Afrique en cette période critique.

« Nous devons protéger des vies. Cette facilité aidera les pays africains à accélérer leurs efforts en vue de contenir la propagation rapide de Covid-19 », a-t-il affirmé.

Dans le détail, cette Facilité comprend 5,5 milliards de dollars pour les opérations souveraines dans les pays membre de la BAD et 3,1 milliards de dollars pour les opérations souveraines et régionales pour les pays du Fonds africain de développement, l’arme financière de la Banque qui s'adresse aux pays à économies fragiles. Quant au secteur privé, la BAD lui consacre un  montant supplémentaire de 1,35 milliard.

Le 17 mars dernier, la BAD avait levé un montant remarquable de trois milliards de dollars sur les marchés financiers internationaux à travers un emprunt obligataire social, destiné à atténuer les effets de la pandémie de Covid-19 sur la vie des populations africaines et les économies du continent.

Cette émission obligataire sociale « Combattre le COVID-19 », a remporté un vif succès auprès d’investisseurs de premier plan, y compris les investisseurs socialement responsables. Elle a ainsi bénéficié d’un carnet d’ordres de très grande qualité de plus de 4,6 milliards de dollars.

Aussi, la semaine dernière, le Conseil d’administration de la Banque africaine de développement a approuvé le décaissement d’une somme de 2 millions de dollars sous forme d’aide d’urgence en faveur de l’Organisation mondiale de la santé (OMS), pour le renforcement de sa capacité à aider les pays africains à maîtriser la pandémie du COVID-19 et à en atténuer les effets.

Le don, qui répond à un appel international de l’OMS, sera utilisé par cet organisme mondial pour donner les moyens aux pays membres régionaux de prévenir, détecter rapidement, analyser, maîtriser et traiter les cas de COVID-19.

« Ce sont des temps extraordinaires et nous devons prendre des mesures audacieuses et décisives pour sauver et protéger des millions de vies en Afrique. Nous sommes dans une course pour sauver des vies. Aucun pays ne sera laissé pour compte », a rassuré le président du Groupe de la BAD.

HA/APA

Réagir à cet article