Mauritanie-Chine-Santé

Covid-19: la Chine offre un centre de maladies infectieuses à la Mauritanie

APA-Nouakchott (Mauritanie) De notre correspondant : Mohamed Moctar

Un centre de maladies infectieuses réalisé par la Chine au profit de la Mauritanie a été réceptionné mardi à Nouakchott, a constaté APA sur place.

Composé de deux étages, ce centre comprend plusieurs pavillons d’une capacité de 50 lits, ainsi que des laboratoires de grande et moyenne dimension et des appareils de radiologie.

Pékin a également pris en charge la réhabilitation de l’hôpital de l’Amitié, situé dans un quartier populaire de Nouakchott, et qui avait été construit par la Chine il y a une dizaine d’années.

Cette réhabilitation a porté sur des bâtiments administratifs, une pharmacie centrale, des salles multifonctionnelles, un service du personnel et des équipements médicaux.

Ces infrastructures ont été officiellement réceptionnées par le ministre mauritanien de la Santé, Mohamed Nedhirou Ould Hamed, en présence de l’ambassadeur de Chine à Nouakchott, Zhang Jianguo.

Elles revêtent une importance particulière pour la Mauritanie, surtout en cette période de lutte contre la pandémie du Covid-19, a déclaré le ministre Hamed, qui y a vu une aide précieuse aux équipes médicales dans leur travail permanent de lutte contre la propagation du Coronavirus.

De son côté, le diplomate chinois a indiqué que l’appui de son pays à la Mauritanie ne se limitera pas à ces infrastructures.

La Mauritanie a découvert jusqu’à présent 5 cas de coronavirus dont deux sont guéris. Mais une sixième personne est décédée lundi à Nouakchott des suites de cette pandémie alors qu’elle n’avait pas été dépistée positive même si elle était confinée par précaution dans un hôtel depuis son retour de France le 16 mars courant.

MOO/cgd/APA

Réagir à cet article