à l'instant

    Côte d’Ivoire-Economie

    Des PME scrutent avec la BRVM et Côte d’Ivoire PME d’autres moyens de financement

    APA-Abidjan (Côte d’Ivoire)

    Les Petites et moyennes entreprises (PME) ivoiriennes invitées à aller à la conquête des marchés régionaux et internationaux ont scruté, mardi, d’autres moyens pour leur financement au cours d’une rencontre de sensibilisation initiée à Abidjan par la Bourse régionale des valeurs mobilières (BRVM) et l’Agence Côte d’Ivoire PME, a constaté APA sur place.

    La BRVM et l’Agence Côte d’Ivoire PME ont signé le 28 janvier dernier un protocole d’accord pour permettre aux PME ivoiriennes de bénéficier de tout l’accompagnement nécessaire vers le marché financier régional en vue d’accéder à des ressources et renforcer leur notoriété.

    « Nous avons compris qu’il ait un dialogue permanent avec les PME pour les sensibiliser, former et assister en vue de les aider dans leur quête de financement »,  a expliqué le Directeur général de la BRVM, Dr Edoh Kossi Amenounvé, mettant en exergue le troisième compartiment de la BRVM dédié aux PME.

    « Dans une approche pragmatique, il faut sortir du discours et de la conceptualisation pour aller vers la volonté d’apporter quelque chose de nouveau », a-t-il ajouté. Poursuivant, Dr  Amenounvé a invité les PME ivoiriennes à avoir des «ambitions régionales et internationales» comme des PME d’autres pays qui ont des marchés en Côte d’Ivoire.  

    Répondant aux inquiétudes soulevées par ces PME et relatives notamment aux financements et à l’ouverture de leurs capitaux, le Directeur général de la BRVM a invité ces entrepreneurs à s’ouvrir à l’extérieur.  

    A ce propos, la BRVM et l’Agence Côte d’Ivoire PME ont exprimé leur disponibilité à accompagner et à donner les outils nécessaires aux PME pour leur gouvernance, fonctionnement, organisation, stratégie marketing et force de vente, un travail important préalable au financement de ces PME.

    L’objectif est d’en faire des champions nationaux, de véritables moteurs de la croissance, des créateurs permanents d’emplois et de richesses ainsi que des porte-étendards de l’économie nationale sur l’échiquier régional, continental et international.

    Cette rencontre a enregistré la participation d’une dizaine de PME qui sur la « base de leurs propres ressources ont fait du chemin », réalisant au minimum 500 millions de FCFA de chiffre d’affaires, selon le Directeur général de l’Agence Côte d’Ivoire PME, Salimou Bamba.

    Créée en 2014 et opérationnelle il y a 15 mois,  l’Agence Côte d’Ivoire PME a pour mission de faire la promotion des PME ivoiriennes et de contribuer à la mise en œuvre opérationnelle de la stratégie de développement des PME.

    Vingt Petites et moyennes entreprises (PME) de l’espace UEMOA (Union économique monétaire ouest-africaine) dont sept de la Côte d’Ivoire sont admises au Programme Elite Lounge de la Bourse régionale des valeurs mobilières (BRVM). Cette cohorte de vingt sociétés représente un chiffre d’affaires cumulé de 237 milliards FCFA.

    L’institution boursière régionale veut à travers le Programme Elite BRVM Lounge aider les PME à renforcer leur notoriété régionale, continentale et internationale pour accroître leurs possibilités et les préparer à lever des capitaux sur le marché financier.

    La BRVM envisage également de faire de ces PME des modèles de réussite régionale dans leur domaine d’activité et surtout les préparer à être des champions nationaux qui vont transformer le continent et les économies africaines.

    Le Programme Elite BRVM Lounge a pour objectif principal la mise à niveau des entreprises les plus ambitieuses, ayant un business model solide, une stratégie de croissance claire et un leadership dans leur domaine. Et ce, en vue de leur donner les capacités requises pour lever, à terme, les fonds nécessaires à leur développement. 

    Ce projet concerne notamment les PME des Etats de l’UEMOA. Pour y adhérer,  la PME désireuse de s’y inscrire devra disposer d’un chiffre d’Affaires annuel supérieur à 500 millions de FCFA et en augmentation par rapport à l’année précédant la demande.

    La PME devrait en outre avoir un ratio résultat d’exploitation sur chiffre d’Affaires qui soit supérieur à 5% ou un ratio excédent brut d’exploitation sur chiffre d’Affaires qui soit supérieur à 10%, ainsi  qu'un ratio dettes nettes sur excédent brut d’exploitation qui soit inférieur à 4.

     Financé par la BRVM et le Groupe de la Banque africaine de développement (BAD), le programme est soutenu par le Conseil régional de l’épargne publique et des marchés financiers (CREPMF) à travers le Projet d’appui au développement du marché financier régional (PADMAFIR).

    La communauté Elite s’est fortement développée au cours de ces six dernières années sur le plan mondial. Aujourd'hui,  elle compte plus de 1 000 entreprises issues de plus de 40 pays répartis sur les cinq continents , générant un chiffre d’affaires cumulé de plus de 36 milliards d’euros et employant 400.000 personnes.

    LS/APA

    Réagir à cet article