à l'instant

    Côte d'Ivoire-France-Economie

    Des start-ups ivoiriennes annoncées à une conférence annuelle d’une ONG française à Paris

    APA-Abidjan (Côte d’Ivoire) -

    Une dizaine de start-ups ivoiriennes dont l’une opérant dans le secteur du chocolat et une autre dans la filière café, sont annoncées à une conférence annuelle de l’ONG française Croissance Peace, qui se tient ce jeudi à l’Assemblée nationale de la France, à Paris.

    Il s’agit de start-ups « très prometteuses » dont « une pour le  chocolat et une autre pour le café que je soutiens et pour lesquels je  présente des projets de financement », a dit à APA l’Ambassadeur pour la  Côte d'Ivoire de Croissance Peace, Mme Danièle Huet-Kouo.

    L’ONG  Croissance Peace apporte des financements à des entreprises et à des  start-ups à forts potentiels, capables de générer un chiffre d’Affaires  et qui se sont positionnées sur un créneau. Elle aide également des  personnes privées ayant un terrain et qui veulent le valoriser à monter  un projet rentable. 

    Pour être éligible, les  personnes morales ou physiques doivent adhérer à l’ONG Croissance Peace,  basée à Paris, a fait savoir Mme Huet-Kouo, tout en soulignant que le  rôle de l’Ambassadeur est de rechercher, en France, des financements ou  des partenaires pour les entreprises.

    « Il faut  en outre avoir un business plan lorsqu'on est une start-up ou un  résultat comptable de son projet pour mesurer la fiabilité de  l’entreprise », a mentionné l’Ambassadeur de Croissance Peace pour la  Côte d'Ivoire, Danièle Huet-Kouo, dans un entretien à Abidjan. 

    «  Nous faisons la même chose pour rechercher des partenaires pour aider  les entreprises dans leur business afin de pouvoir facilement exporter  et avoir des financements pour développer l’activité sur laquelle ils  sont en train de travailler », a-t-elle poursuivi.

    A  ces conférences annuelles, sont conviés les ambassadeurs des pays  africains qui présentent les possibilités d’investissements dans leurs  États. Ils expliquent également les opportunités offertes par leur pays  aux investisseurs étrangers. 


    AP/ls/APA

    Réagir à cet article