à l'instant

    • Sénégal : les écoles formation invitées à une pédagogie active

      APA-Dakar (Sénégal) — Les écoles de formation sénégalaises doivent adopter une pédagogie active pour permettre aux étudiants, notamment les nouveaux bacheliers de faire un meilleur choix des filières de...

    • Un opposant togolais agressé à Bruxelles

      APA-Lomé (Togo) — Le président du Nouvel Engagement Togolais (NET, opposition), Gerry Taama a annoncé samedi soir, avoir « été agressé à Bruxelles par des militants se réclamant d'une certaine oppos...

    • Le Congo devient membre de l’Opep

      APA-Brazzaville (Congo) — La candidature du Congo à l’Organisation des pays producteurs et exportateurs de pétrole (Opep) a été adoptée, le 22 juin 2018 à Vienne(Autriche), lors de la réunion des ministres...

    Maroc-Afrique-Europe-Migration

    Dialogue euro-africain sur la migration : Adoption du programme 2018-2020

    APA-Rabat (Maroc)

    Les pays membres du Processus de Rabat pour le Dialogue euro-africain sur la migration et le développement ont adopté, mercredi le programme 2018-2020, au terme des travaux de leur 5ème conférence ministérielle tenue les 1er et 2 mai à Marrakech.

    Les participants à cette conférence, qui a réuni des ministres des Affaires étrangères et/ou de de l'Intérieur, de la sécurité ou de la migration d'une soixantaine de pays, outre des représentants d'organismes internationaux, des diplomates onusiens et des partenaires du Processus de Rabat, ont également adopté un Plan d'action ciblé et opérationnel basé sur une approche régionale tout en respectant les souverainetés des Etats.

    Ce Plan d'action vise notamment à maximiser l'impact positif de la migration régulière pour le développement et parvenir à une compréhension commune des causes profondes de la migration irrégulière et des personnes déplacées de force dans la région du Processus de Rabat, tout en adoptant une approche régionale dans l’identification et la mise en oeuvre des actions, une approche inclusive et pluripartite et une attention spéciale à la collecte, l'analyse et le partage des données désagrégées.

    Ils ont aussi convenu d'aligner ce programme sur les cinq domaines du Plan d'action conjoint de la Valette, afin de maintenir une cohérence avec celui-ci. Ces domaines son axés sur les avantages des migrations en termes de développement et lutte contre les causes profondes de la migration irrégulière et du phénomène des personnes déplacées, Migration légale et mobilité, Protection et asile, Prévention de la migration irrégulière et la traite des êtres humains et Retour, réadmission et réintégration.

    Les conférenciers ont, en outre, convenu de mettre en oeuvre de manière effective et équilibrée le plan d'action adopté en intégrant les priorités transversales portant sur une approche fondée sur les droits de l'Homme et la nécessité d'accorder une importance aux questions de genre et de protection des migrants en situation vulnérable, ainsi qu'à la lutte contre la xénophobie, le racisme et les discriminations.

    Ces priorités transversales portent également sur des approches régionale, inclusive et pluripartite, tout en accordant une attention spéciale à la collecte, l'analyse et le partage des données désagrégées.

    Dans leur Déclaration finale, les participants ont, par ailleurs, décidé de cibler des actions concrètes qui reflètent la valeur ajoutée spécifique du Processus de Rabat, laquelle réside principalement dans sa capacité à mettre en réseau les acteurs politiques et techniques concernés, à formuler des actions qui tiennent compte des spécificités régionales et à centraliser les informations tirées de leur mise en oeuvre, tout en respectant un équilibre géographique à tous les niveaux.

    Ils ont, à cet égard, convenu de spécifier les modalités d'exécution des actions ciblées et d'utiliser les mécanismes et outils pertinents pour suivre et évaluer périodiquement la mise en oeuvre du Programme de Marrakech 2018-2020, afin d'en améliorer la portée et l'impact.

    Ces décisions interviennent eu égard à l'importance grandissante des questions de migration au niveau mondial en général, et dans les relations euro-africaines et intra-africaines en particulier, ainsi que la nécessité d'identifier des réponses adaptées et coordonnées pour la gestion des mouvements migratoires dans tous leurs aspects, souligne la Déclaration de Marrakech.

    La cinquième Conférence ministérielle du Dialogue euro-africain sur la migration et le développement, aussi dite "Processus de Rabat", a été précédée, mardi, par la réunion des fonctionnaires de haut niveau.

    Le Processus de Rabat est une plateforme d'échanges et de dialogue euro-africaine concernant les politiques, les opportunités et les défis en matière de migration et de développement dans le but d'échanger les expériences et bonnes pratiques, établir des partenariats et définir les priorités internationales en la matière.

    HA/APA

    Réagir à cet article