à l'instant

    • Pas de grandes manifestations de joie à Kinshasa

      APA-Kinshasa (RD Congo) De notre correspondant : Mathias Odiekila – — La victoire de Félix Tshisékédi à la présidentielle en RDC proclamée par la Cour constitutionnelle samedi tard dans la nuit, n’a pas suscité dimanche en début d’après-midi à Kinsha...

    • Attaque au Mali : huit casques bleus tchadiens tués

      APA-Bamako (Mali) De notre correspondant : Alou Diawara - — Huit casques bleus onusiens de nationalité tchadienne ont trouvé la mort ce dimanche dans une attaque qui a ciblé leur camp à Aguelhok dans la région de Kidal (nord-est du Mali), a...

    • Les Burkinabè dans l’attente d’un nouveau gouvernement

      APA-Ouagadougou (Burkina Faso) De notre correspondant : Alban Kini - — Les Burkinabè sont ce dimanche dans l’attente d’un nouveau chef de gouvernement, 48 heures après la démission de Paul Kaba Thiéba et de tous ses ministres.

    Sénégal-Education-Drame-Réaction

    Drame à l’UGB : l'APR veut « toute la lumière » sur la mort de Fallou Sène

    APA – Dakar (Sénégal) –

    L’Alliance pour la République (APR, parti au pouvoir) demande au gouvernement de faire « toute la lumière » sur les « incidents malheureux » survenus mardi à l’Université Gaston Berger St-Louis (nord) et ayant notamment occasionné la mort de l’étudiant Mohamed Fallou Sène.

    Dans une note signée par son porte parole national adjoint, Abdou Mbow, et dont APA a eu copie mercredi, l’APR invite le gouvernement à diligenter une « enquête impartiale » afin de situer les responsabilités sur les causes du retard du payement des allocations d’études et d’autre part de déterminer dans les meilleurs délais, les circonstances de la mort de l’étudiant Mohamed Fallou Sène.

    Tout en engageant le Gouvernement à prendre les meilleures dispositions pour que conformément aux instructions du chef de l’Etat, les bourses soient payées à bonne date, l’Alliance Pour la République « appelle au calme, à la retenue mais surtout à la sérénité de tous les acteurs ».

    En outre, il demande « à certains politiques d’éviter les amalgames, les invectives et les manipulations de toutes sortes face à une situation déjà fort regrettable ».

    Fallou Séne est mort d’une balle reçue au bassin, lorsqu’avec plusieurs de ses camarades étudiants il s’était heurté à un barrage de des gendarmes qui voulaient les empêcher d’accéder au restaurant du campus où ils comptaient manger gratuitement, vu que leurs bourses ont tardé à être payées.   


    ARD/cat/APA

    Réagir à cet article