à l'instant

    Centrafrique-Presse-Revue

    Drame, politique et économie au menu de la presse centrafricaine

    APA – Bangui (Centrafrique) De notre correspondant : Pierre Koutoukpe –

    Les assassinats d’un prêtre et d’un maire à l’ouest de la RCA, ainsi que la concertation politique à Addis-Abeba du gouvernement avec des groupes armés et le blocage du corridor Bangui-Douala sont les principaux sujets qui occupent la presse centrafricaine parcourue vendredi par APA.

    « Encore un cas d’assassinat : le prêtre Toussaint Zoumaldé tué par des éléments armés entre Ngaoundéré et Bouar », titre le quotidien L’Hirondelle, là où Le Confident note qu’un prêtre catholique vient encore d’être lâchement assassiné par des groupes armés.

    Le Réseau des journalistes pour les droits de l’Homme (RJDH) note pour sa part que le père Toussaint Zoumaldé est de la congrégation des pères capucins. Il fut directeur de la radio Siriri et enseignant au petit séminaire de Bouar avant d’être affecté comme curé dans une paroisse au Tchad.

    La nouvelle de son assassinat, écrit le journal, est tombée quelques heures après la mort du maire de Gondé, un village situé à quelques kilomètres de Garai Boulai. Ce dernier a été tué par des hommes armés.

    Sur cet assassinat du maire de Koundé à la frontière avec le Cameroun, Adrénaline Info note que les éléments de FDPC d’Abdoulaye Miskine ont tué deux personnes et le maire de Koundé pour faire pression sur le gouvernement centrafricain.

    Le quotidien Le Confident qualifie de tragique la mort du maire de Koundé qui constitue un assassinat de trop.

    En politique, les conclusions de la concertation d’Addis-Abeba intéressent particulièrement la presse. L’Agence Centrafricaine de la Presse (ACAP) a indiqué que le Premier Ministre est rentré satisfait de la consultation d’Addis-Abeba.

    Selon l’ACAP, le Premier ministre Firmin Ngrébada a regagné Bangui, dans la matinée du jeudi, après avoir pris part aux consultations organisées par la Commission de l'Union africaine à Addis-Abeba, en Éthiopie, dans le cadre du suivi de l'accord de paix signé le 6 février 2019 par le gouvernement centrafricain et 14 groupes armés.

    Pour L’Expansion, les autorités centrafricaines et les groupes armés se sont accordés à Addis-Abeba sur un nouveau gouvernement inclusif à la fin de cette semaine.

    Ainsi, le journal Adrénaline Info annonce que le gouvernement Ngrébada post-Addis-Abeba attend son décret de dissolution pour élargir, cette semaine, à 40 membres l’équipe gouvernementale.

    En économie, les journaux se sont inquiétés du blocage du corridor Bangui-Douala par le groupe armé FDPC au niveau de Baboua et Beloko, des villes centrafricaines frontalières avec le Cameroun.

    A combien se chiffre le manque à gagner sur le blocus du corridor Bangui-Garoua-Boulaï ? s’interroge, pour sa part, le journal Le Démocrate.

    Comme pour répondre à cette interrogation, L’Expansion note que le corridor Baboua-Garoua-Boulaï barricadé par le FDPC a un impact négatif sur l’économie du pays.

    Le journal, Centrafric Matin explique, pour sa part, que l’inflation du prix des produits de première nécessité est la conséquence du blocage de l’axe Bouar-Beloko par le FDPC.


    BB/odl/cat/APA

    Réagir à cet article