à l'instant

    • Migrations : Le Pacte mondial adopté à Marrakech

      APA-Marrakech (Maroc) — Le Pacte mondial en faveur d'une migration, sûre, ordonnée et régulière a été adopté ce lundi 10 décembre 2018 à Marrakech, en présence de représentants de 159 pays étaient présent...

    • La tension du retrait de la CAN 2019 ne retombe pas dans les jour...

      APA-Yaoundé (Cameroun) De notre correspondant : Félix Cyriaque Ebolé Bola - — Avec virulence, les journaux camerounais parus lundi dénoncent ceux qui, à leurs yeux, sont les responsables du retrait au pays de l’organisation de la Coupe d’Afrique des nations...

    • La MSEA-Sénégal sur les pas de la MGPAP-Maroc

      APA-Rabat (Maroc) — La Mutuelle de Santé des Agents de l’Etat du Sénégal la MSAE -Sénégal- a organisé du 6 au 9 décembre 2018 dans la ville de Fatick et régions, la 4ème édition des journées de la Mut...

    Maroc-Energie

    Energies renouvelables: Le Maroc veut se positionner en pôle de leader à l'échelle régionale et continentale

    APA-Casablanca (Maroc)

    Le Roi Mohammed VI a présidé vendredi à Casablanca une séance de travail consacrée à l’examen de l’état d’avancement de la mise en œuvre par l’Agence marocaine de l’énergie solaire (Masen) des plans de développement des énergies renouvelables du Royaume.

    Cette séance de travail s’inscrit dans le cadre du suivi régulier par le Souverain des différentes phases de déploiement de la stratégie énergétique nationale et de celle des énergies renouvelables en particulier, indique un communiqué du Cabinet royal.

    Lors de cette séance, le président de Masen, Mustapha Bakkoury a présenté le bilan des réalisations à fin 2017 ainsi que les différents projets programmés pour la période 2018-2020 devant permettre la concrétisation de l’objectif escompté de porter les capacités de production renouvelable à 42% à l'horizon 2020, étape intermédiaire pour atteindre le niveau fixé à 52% en 2030.

    La présentation a porté également sur les mesures d’accélération de la mise en œuvre des démarches de mise en synergie des acteurs du dispositif institutionnel énergétique national après l’achèvement de la réforme du cadre législatif et réglementaire.

    Un point a été également consacré à la revue de l’avancement de mise en œuvre de la stratégie internationale de Masen et à son développement en Afrique en particulier.

    Au terme de cette séance de travail, le Souverain a donné ses hautes instructions aux institutions de l’écosystème EnR marocain, à l’effet d’accélérer le déploiement de la stratégie nationale en la matière afin de consolider la position de leader du Royaume à l’échelle continentale et régionale et de faire des énergies renouvelables un véritable levier de la coopération Sud-Sud et un vecteur de développement des pays de l’Afrique Sub-Saharienne disposant d’un potentiel renouvelable avéré.

    Pour rappel, la nouvelle stratégie énergétique marocaine, basée sur un développement croissant des énergies éolienne, solaire et hydraulique et la réduction des subventions accordées aux carburants fossiles, prévoit notamment de porter la part des énergies renouvelables à 42% du mix énergétique du Royaume d’ici 2020, puis à 52% d’ici 2030.

    HA/APA

    Réagir à cet article